Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
Corsica 1 Corse 1
2019 Event 1 0000 Bretagne 1
2017 TR Euromeeting 1 0000 Drapeau Espagnol 1
   

 

Samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018

Bernard Rousseau

             
2018 Entente Cordiale Logo Sunbeam     2018 Entente Cordiale Logo Spritget     2018 Entente Cordiale Logo MG     2013 Logo TCF 2
             

Pour la 11ème Entente Cordiale, le Triumph Club de France a eu le plaisir de vous accueillir en Normandie.

     
2018 Entente Cordiale Etretat    2018 Entente Cordiale Fecamp
     

 

0000 Lire Article

 


2018 Le Mans Classic BandeauLe Mans Classic

  6 7 et 8 juillet 2018

Rappel du Programme

 

Le programme proposé par le Triumph Club de France comprend l'entrée, l'accès au paddocks, l'accès à la tribune Dunlop s'il reste de la place, sinon à la tribune Panorama. N'hésitez pas à vous adresser à Marc pour tout renseignement complémentaire.

     
0000 Voitures Eligibles               0000 Site Organisateur
     
     
2018 Le Mans Classic TR3A Grise 2018 Le Mans Classic Spitfire

2018 Le Mans Classic TR3A Verte


2018 Event Programme BandeauChampagne30ème Triumph Event - Champagne !  


du jeudi 10 au dimanche 13 mai 2018

Jean-Paul Naddéo - Photod Bruno Gazan

 

     Cliquez sur les images pour les agrandir.

2018 Event (2)C’est Reims, surnommée la cité des rois, ville d’art et d’histoire qui nous accueille pour le 30ème Triumph Event.

Dès notre arrivée à l’Hôtel Mercure, où seront logés les 78 équipages venus des quatre coins de France mais aussi de Suisse, de Hollande, d’Espagne et d’Angleterre, le ton est donné : convivial, sympathique. On retrouve de vieux complices passionnés, rencontrés sur d’autres rallyes, la famille Triumph se retrouve ! Sylvain Lindecker, brillant, sympathique et efficace animateur de la région Champagne et son équipe accueillent chaleureusement les participants. Remise du road book, plaque du rallye et communication de différentes informations autour... d’une coupe de champagne.

Tous les participants arrivés, l’assemblée générale du Triumph Club de France se tient, animée par Cyril Fessy, Président du club qui reçoit quitus de sa bonne gestion. Certains profitent de la présence de la boutique pour faire quelques emplettes et compléter leur collection de tenues et autres objets griffés Triumph Club de France. Puis un briefing clair et concis, avec un rappel des consignes de sécurité, présente les journées à venir. Etant donné le nombre important de participants le groupe sera scindé en deux pour le rallye mais réalisera en alternance le même circuit. Après un dîner léger et une nuit réparatrice, nous nous retrouvons le lendemain dès 8h30 pour un premier départ et une première visite : la cathédrale Notre-Dame de Reims, une des plus belles et prestigieuses cathédrales gothiques de France. En effet, c’est ici qu’ont été couronnés de 1223 à 1825 tous les rois de France.

2018 Event (5)Après cette visite, nous sautons dans nos Triumph et reprenons la route pour un autre site, très différent mais tout aussi historique pour nous passionnés d’automobiles : le circuit de Reims-Gueux, haut lieu du sport automobile ! Il a été pendant près d’un demi-siècle le temple de la vitesse : un circuit rapide qui a été le témoin de luttes épiques entre les plus grands pilotes tels que Fangio, Maurice Trintignant, Jack Brabham, Jim Clark, Stirling Moss... ou encore François Cévert et bien d’autres ! Circuit fermé en 1972, il ne correspondait plus aux règles de sécurité actuelles. Aujourd’hui les amis du circuit œuvrent pour préserver et entretenir les infrastructures existantes et la légende de ce lieu mythique du sport automobile. Après une belle présentation de ce circuit historique faite par l’association « Les Amis du Circuit » et de belles séances de photos où chacun avait à cœur d’immortaliser sa Triumph devant les stands où plane l’esprit des prestigieuses écuries et pilotes du sport auto, nous repartons des stands où nos belles Triumph stationnées en épi nous attendent.

2018 Event (6)C’est parti pour de magnifiques petites routes en suivant le roadbook « fléché métré » dans les paysages somptueux du vignoble champenois inondé de soleil et bercé par la musique des moteurs de nos Triumph.Nous rejoignons la « Ferme de Presles » à Nanteuil-la-Forêt où nous attend un somptueux déjeuner.

2018 Event (1)L’après-midi, nous reprenons la route à travers la montagne de Reims... Un petit stop s’impose à Chatillon-sur-Marne pour voir la gigantesque statue du pape Urban II, le déclencheur de la première croisade natif du lieu. Quelques quarante kilomètres plus loin, nous nous arrêtons de nouveau au « Faux de Verzy » pour nous dégourdir les jambes et découvrir les hêtres tortillards, une curiosité naturelle de la montagne de Reims. Puis nous rejoignons, toujours par de très belles petites départementales, le « Fort de la Pompelle », verrou de la défense de Reims lors de la première guerre mondiale. Dans son musée, il présente une collection de casques unique au monde. Après cette visite, retour vers l’hôtel où nous attend, après un apéro « bulle et saveur », un diner frugal pour clôturer cette belle journée. Dès le lendemain 9 heures, départ en direction d’Epernay.

Le roadbook nous propulse sur de magnifiques petites routes à la découverte des richesses viticoles de la région.

Nous traversons de petits villages que l’on appelle ici « crus » avec de très nombreux producteurs, une vraie incitation à la beuverie, mais nous restons raisonnables !

Nous arrivons à Epernay, capitale du Champagne dont la production se développe depuis le XVIIIème siècle. Nous pénétrons par la célèbre Avenue du Champagne, la voie la plus prestigieuse de la ville où se trouvent les belles demeures et sièges des plus grandes Maisons de Champagne : Moët et Chandon, Mercier, Perrier Jouët, Pol Roger... Oui le mot Champagne est souvent présent ...mais comment l’éviter ?

2018 Event (3)C’est finalement De Castellane qui nous accueille pour une visite de ses caves et de ses installations techniques, et nous initier à l’élaboration d’un grand champagne. Une belle expérience qui se termine par la dégustation de la cuvée Castellane brut. Il est midi nous retrouvons nos Triumph et quittons les Sparnaciens, c’est ainsi que l’on appelle les habitants d’Epernay, pour gagner « l’Auberge Champenoise » à Moussy, un bel endroit qui permet de stationner nos Triumph en toute sécurité et offre une excellente cuisine régionale. Après ces agapes, nous reprenons la route en suivant le roadbook jusqu’au Mont-Aimé à 240 mètres d’altitude avec quelques vestiges d’un château féodal dit de « La Reine Blanche » qui domine la plaine du champagne crayeuse. Après cette balade digestive, nous reprenons le volant pour des petites routes qui serpentent à travers les vignobles des montagnes de Reims : une étape de 76 kilomètres pour rejoindre l’hôtel et se préparer pour la soirée de gala que nous a concoctée Sylvain Lindecker, le maitre d’œuvre de cet Event.

Dès 18h30, trois cars sont mis à notre disposition pour nous véhiculer chez les « Champagnes Mumm » renommés pour le fameux cordon rouge et découvrir tout d’abord le savoir-faire ancestral de cette prestigieuse maison bicentenaire, fournisseur officiel, depuis 1886, de la couronne d’Angleterre... Petit clin d’œil à nos voitures anglaises ! Après la visite passionnante des caves, où nous paraissons brillants et fins connaisseurs face à la guide épatée par notre savoir... Savoir acquis dans les caves du concurrent De Castellane ! Le diner de gala se tient dans le caveau de cette belle demeure. Les dames souvent copilotes dans la journée, toujours très élégantes, sont accompagnées de leurs compagnons de pilotes arborant le sigle du Triumph Club de France.

La soirée est une merveille, tout est au rendez-vous, l’ambiance est festive, animée par un trio de musiciens qui entonne à chaque table les chansons de nos souhaits, reprises en cœur. Le champagne à discrétion coule à flot... Cordon Rouge... Mumm six ans et Mumm demi-sec pour le dessert. C’est tardivement que nous rejoignons le Mercure en car pour une nuit de repos avant la dernière mini étape du lendemain.

Réveil un peu tardif mais pas de gueule de bois cela grâce à la qualité du champagne et départ vers 10h pour cette dernière petite étape par la Route Touristique du Champagne pour rejoindre le Château de Réveillon où nous attend un déjeuner plus léger avant de se séparer.

2018 Event (4)

Bravo à toutes et à tous pour votre bonne humeur et joie de vivre et un grand merci à la région Champagne du Triumph Club de France pour ce magnifique Event ! Pour ces merveilleux moments d’amitié, de convivialité et d’échanges et à très bientôt pour de nouvelles aventures sur les routes avec nos belles anglaises qui ont fait preuve d’une belle fiabilité et à l’année prochaine à Saint-Malo du 30 mai au 2 juin 2019 pour le 31ème Event.

 


2019 Event Bandeau31ème Triumph Event sous le soleil de la Bretagne

du jeudi 30 au dimanche 2 juin 2019

Jean-Paul Naddeo

 

C’est à Saint-Malo, la Cité Corsaire, que s’est tenu, pendant le week-end de l’ascension, du jeudi 30 mai au dimanche 2 juin, le traditionnel Triumph Event.

 

Cet évènement a été préparé et brillamment organisé par Guy Viel, animateur régional du Triumph Club de France Bretagne, avec la sympathique et dynamique équipe qui l’entoure. Disons-le tout de suite cet Event a été un magnifique succès ! Tout était au rendez-vous, même le soleil omniprésent en Bretagne durant tout le séjour.

Près de cent équipages venus des quatre coins de France mais aussi d’Angleterre, de Suisse, de Belgique, se sont retrouvés, après un périple de plusieurs centaines de kilomètres, en début d’après-midi jeudi à Saint-Malo. Un accueil chaleureux nous attend sur le parking, qui fait face au Palais du grand large où nous stationnons nos belles anciennes à l’entrée immédiate de la cité historique, privatisé pour l’occasion. Sous un barnum de sympathiques et efficaces hôtesses enregistrent nos arrivées, nous remettent un petit sac contenant les éléments et informations utiles pour faciliter notre séjour… road book, plaques de rallye… et autres petits cadeaux de bienvenue. Les formalités accomplies, nous rejoignons nos hôtels situés à quelques centaines de mètres où nous résiderons à l’abri des remparts, au cœur de la Cité Corsaire dans l’intra-muros : L’univers, le Chateaubriand, Le Jacques Cartier.

 

 

A 17 heures, le bureau du Triumph Club de France se retrouve pour l’assemblée générale présidée par Cyril Fessy entouré de nombreux membres du conseil d’administration et des adhérents du club. Le conseil se déroule dans la bonne humeur, et sans problème. Nous avons tout lieu de nous réjouir de la bonne santé du club, de son dynamisme et de son ambiance avec ses quelques 520 adhérents passionnés de la marque. Sitôt terminé, on se retrouve sur la place animée par un concert de cornemuses. Nous cheminons dans les petites rues de la cité, dans des odeurs de galettes et de gaufres au beurre salé, accompagnés par le cri des mouettes vers la chapelle Saint-Sauveur où nous attend un somptueux apéro agrémenté de spécialités régionales…juste avant le briefing du « roulage » de la journée du lendemain et nous passons à table.  On se retrouve entre amis souvent avec les membres de sa région, dans une ambiance conviviale et festive ; on parle bien sûr, voiture,  rallye, mécanique sans négliger toutefois la gastronomie car le diner est une merveille. Après ses agapes, retour romantique vers les hôtels, par les remparts où nous admirons un coucher de soleil à couper le souffle, sur les ilots du petit Bé et du grand Bé où se trouve le tombeau de Chateaubriand, l’un des plus célèbres enfants du pays. La nuit sera douce et réparatrice et un peu courte… réveil 6h 30 !  Après un petit déjeuner, on se retrouve dans nos belles autos pour un road trip.  Divisés en deux groupes « Hermine » (Emblème de Saint-Malo) et « Triskell » (le symbole celtique à trois branches) pour deux parcours avec roadbook fléché métré remarquablement réalisé. Un groupe empruntera un parcours tracé à l’est de Saint-Malo tandis que l’autre groupe découvrira la partie ouest de la ville sur l’autre rive de La Rance et vice versa le lendemain.

 

 

Nous nous élançons avec notre TR4 sur le parcours « Triskell » sur l’ouest en direction de Dinard. Les conditions météo sont idylliques pour ce parcours maritime. Nous franchissons La Rance pour rejoindre Saint-Lunaire en contournant Dinard par des petites routes, passons à Saint-Briac-sur-Mer avec ses belles plages et de magnifiques panoramas, passons devant la propriété du célèbre constructeur automobile Louis Delage et oui nous lui devons la première voiture de tourisme avec des freins avant !  puis c’est Ploubalay… Saint-Jacut avec son pittoresque clocher de l’église Notre-Dame de Landouard et une vue superbe sur l’archipel des Ebihens puis Saint-Cast-le-Guildo nous accueille.  Nous passons devant le port avec ses nombreux bateaux de plaisance avant de retrouver une petite route joueuse en direction de Matignon, bizarre de voir ici des oliviers, des palmiers et de magnifiques hortensias dans les jardins !

 

 

Nous arrivons à Fort-La-Latte une spectaculaire forteresse en pierre plantée sur un cap rocheux à proximité du Cap Fréhel. Nous stationnons nos Triumph car la visite de ce site historique s’impose. C’est un régal de découvrir ce lieu qui a servi entre autres, de tournages à de nombreux films dont les Trois Mousquetaires ou encore les Vikings avec Kirk Douglas et Tony Curtis. Nous repartons en direction du Cap Fréhel, la côte alterne entre falaises et plages. On s’approche de l’heure du déjeuner, cette balade matinale nous a mis en appétit. Nous rejoignons le restaurant « La Drosera » à Sainte-Aide …pour les curieux la Drosera est une plante carnivore ! Le cadre est des plus agréables et dans nos assiettes une cuisine raffinée à base de poissons et de produits locaux pour une délicieuse pause déjeuner avant de reprendre la route baignée par le soleil.  Déjà s’amorce le retour vers Saint Malo ; nos Triumph ronronnent sur ses petites routes virevoltantes, nous passons par Plessix-Balisson avec sa belle église Saint-Pierre. Nous traversons la petite commune de Languenan sous l’œil curieux des habitants qui applaudissent à notre passage… nos Triumph font de l’effet, ça fait plaisir de voir des gens qui aiment les belles autos. Puis nous passons à Vicomte-sur-Rance et arrivons à Dinan par la porte Saint-Louis, une bien belle ville fortifiée par une ceinture de remparts. Les voitures stationnées au pied du château sont gardées par la police municipale.

 

 

Nous partons à la découverte de la ville perchée sur la colline qui surplombe la Rance.  De belles maisons à colombages bordent les rues pavées du centre-ville, de nombreuses échoppes proposent des produits locaux… toujours difficile de faire des emplettes… notre TR4 n’est pas extensible !  C’est le retour à Saint-Malo, nous longeons la Rance par une route étroite, arrivons à Port-Saint-Jean où nous retraversons la Rance pour rejoindre les remparts de Saint-Malo.  Une bien belle balade ! Bravo pour ce beau parcours qui nous a fait découvrir la Côte Emeraude.

 

 

Tous les équipages se retrouvent pour le diner à la Chapelle Saint-Sauveur… Un repas joyeux nous attend avec la mise aux enchères à l’américaine de deux aquarelles réalisées par deux artistes du Triumph Club de France Bretagne. Un bon moment de convivialité qui débute par un apéro agrémenté de spécialités bretonnes… le cidre coule à flot, c’est un moment propice pour rencontrer de nouveaux amis, avant de regagner par les remparts ou les petites ruelles de la Cité Corsaire nos hôtels.

 

 

Dès 8h15 le lendemain matin, nous nous élançons, après avoir vérifié le niveau d’huile et d’eau de nos belles, il faut les soigner ! sur le deuxième parcours en direction de Cancale où l’on peut  admirer la superbe tour Solidor édifiée au XIVème siècle qui abrite le musée des Cap-Horniers… Puis on traverse Rothéneuf ancien village de pêcheurs… on arrive à Saint-Coulomb où nous attend une instructive et belle visite de la malouinière « La Villa Bague » par le maître des lieux de cette  résidence, construite au XVIIIème siècle du temps des riches  armateurs maloins qui cherchaient à  échapper à l’univers de la ville. Nous quittons presque avec regret cet endroit superbe, avec ses jardins, sa chapelle, son pigeonnier pour rejoindre la pointe du Groin, pointe rocheuse et sauvage qui domine la mer survolée par des nuées d’oiseaux où nous attend un admirable panorama.

 

 

Puis ce sera Cancale avec ses jolies demeures, ses restaurants et terrasses animées le long du bord de mer avec ses parcs à huitres.  Enfin nous regagnons La Perle Noire, un superbe restaurant posé sur la plage des Chevrets où nous stationnons nos Triumph. Là, on se régale des saveurs de la mer, installés confortablement sur la terrasse inondée de soleil. La vue sur le large est incomparable ! Après ce déjeuner frugal où nous avons du mal à « nous arracher » des fauteuils face à une mer émeraude digne des mers du sud, nous retrouvons nos autos pour poursuivre notre virée par des petites routes étroites vers le Mont-Dol qui lui offre une vue majestueuse sur toute la baie du Mont-Saint-Michel.  Par une petite départementale, nous gagnons Saint-Suliac, typique village breton de pêcheurs installé au fond d’une anse sur la rive de la Rance, classé parmi les plus beaux villages de France. Une petite balade pédestre dans ce village par les ruelles tortueuses qui serpentent entre les maisons anciennes en granit vers le port s’impose.  Après cette balade, nous rentrons à Saint-Malo car la soirée de gala nous attend …

 

 

Dès notre retour à l’hôtel, nous nous apprêtons. La tenue bleue et blanche de rigueur souhaitée par Guy Viel donne un côté magique à cette soirée.  Après une mise en bouche apéritive, nous passons à table. Un burger breton homard et langoustine de belle facture vient égayer nos papilles. L’orchestre « Les Atlas » entonne des chansons et musiques des années 60/70… rock et tubes s’enchaînent de cette belle époque où nous découvrions pour nombre d’entre nous les TR4 et autres Triumph.  La piste de danse s’anime, l’ambiance est fantastique… Plus tard dans la soirée, repus nous retrouvons nos hôtels pour terminer cette belle journée et soirée en passant par les remparts qui ceinturent la Cité.

 

 

Dimanche c’est le moment du départ, des au revoir. Retour pour certains vers leurs lointaines provinces avec des images plein les yeux de la belle Bretagne.  D’autres prennent la route vers Lohéac pour visiter Le Manoir de l’Automobile avec ses quatre-cents voitures de collection. Une dernière étape presque incontournable pour les passionnés de voitures que nous sommes.

Ce 31ème Triumph Event a ravi tous les heureux détenteurs de ces belles autos. Bravo et merci à tous les Bretons qui ont œuvré pour nous recevoir et nous faire découvrir dans la bonne humeur, les merveilles de leur région. L’an prochain c’est le Triumph Club de France Poitou-Charentes qui organisera à Cognac, une région où il fait bon vivre, le 32ème Triumph Event …On vous attend nombreux pour partager ensemble cet évènement !  Bloquez dès à présent a période du 21 au 24 mai 2020. 

Vous pourrez retrouver l’ensemble des photos de l’Event 2019 sur le site du photographe Tom.

 

2019 Event Programme Affiche

Vente aux enchères

Vendredi 31 mai 2019

Guy Viel

 

La vente aux enchères du Triumph Event nous a permis d’effectuer un don à l’INCR : l’Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

      

Guy Viel remettant au nom du Triumph Club de France un chèque de 875 € au Professeur Marc Verin


L’Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes a été créé début 2012 par  médecins et chercheurs rennais travaillant dans le domaine des neurosciences appliquées aux maladies du cerveau chez l'homme. Ils couvrent toutes les spécialités des pathologies du cerveau : la neurologie, la neurochirurgie, la neuro imagerie, la psychiatrie, la neuro physiologie et la médecine physique et de réadaptation.

Leurs travaux de recherche ont une notoriété mondiale et leur pratique clinique quotidienne fait de Rennes et de la Bretagne un pôle d’excellence, en France, dans les soins apportés aux personnes souffrant de pathologies neurologiques. L’ INCR poursuit deux objectifs :

  • donner les moyens à de jeunes chercheurs de poursuivre leurs travaux en Bretagne,
  • aider la région Bretagne à conforter son rang de leader et son ambition d’être un acteur majeur dans la recherche clinique sur les maladies du cerveau.

L’Institut des Neurosciences Cliniques de Rennes est constitué en fonds de dotation afin de pouvoir faire appel aux soutiens financiers des personnes et des entreprises sensibilisées aux maladies du cerveau et qui souhaitent associer leurs noms à ses réalisations et à ses projets de recherche. 

La présidence de l’INCR est assurée pour un mandat de trois ans par le Professeur Marc Verin, un des membres fondateurs de l’INCR.

INCR
1, rue Anatole Le Braz
35700 Rennes
France

Projet auquel le Triumph Club de France a décidé de s’associer :

Quatre jeunes chercheurs pour la Bretagne pendant cinq ans : Renforcer les équipes de recherche labellisées de l'INCR et fixer de jeunes chercheurs de talent en Bretagne sont un des enjeux majeurs pour l'avenir des neurosciences. Le premier projet de l'INCR est de financer quatre contrats de jeunes post-doctorants pendant cinq ans, pour un coût d’un million d’euros.

 

Vente aux enchères pendant le Triumph Event de Saint-Malo

Pendant ce Triumph Event malouin, nous avions pris l’habitude de dîner chaque soir dans l’enceinte de cette magnifique Chapelle Saint-Sauveur, servis par le « Traiteur Briochin », qui nous aura tous comblés par la qualité de sa prestation. Pour animer le dîner du vendredi 31 mai, nous avions décidé d’organiser la vente aux enchères de deux jolies peintures, généreusement offertes par deux membres du Triumph Club de France Bretagne : une aquarelle réalisée par Patrick Davidson et une huile par Ronan de Kermadec. Qu’ils en soient encore remerciés !

 

      
Aquarelle de Patrick   Huile de Ronan

 

Le principe adopté fut celui de la vente aux enchères à l’Américaine, moment joyeux et festif alliant la possibilité de l’emporter pour une somme dérisoire. Le maestro, professionnel, rodé à cet exercice, fit monter les enchères et nous recueillîmes la somme de 875 euros.

 

      

 

Bravo aux deux gagnants….  Ils se reconnaitront !                                               

 

 


Sumbeam Club de France          Amicale Spridget        MG Club de France        
 
Retour à l'accueil 
             

10ème Rassemblement Inter Clubs d'Anglaises

 

 

Entente Cordiale - La Rochelle

 

Samedi 23 et dimanche 24 septembre 2017

Jacques Truchon du Registre 1100-1300

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2017 Entente Cordiale La Rochelle

Pour les primo-arrivants, c’est autour d’une pizza que cette dixième édition Rochelaise débute. Ce rendez-vous met en contact la majorité des forces en présence :

  • Sunbeam Alpine,
  • Triumph TR4-TR5-TR250-TR3-Vitesse-TR6,
  • MG A-B-C-TC-TD-Midjet-1300-BGTV8-TF135,
  • Alfa Duetto,
  • Big Healey.

2017 Entente Cordiale 1Le lendemain dès 9h, briefing écouté et roadbook en poche, nos joyeux 62 participants se lancent vers Rochefort pour une première journée inattendue. Le premier trajet, roadbook et carte à l’appui, est plus animé. Nous nous croisons, recroisons, saluons et resaluons, nous retrouvons sur des routes parallèles, sans jamais emprunter la même route, excellentissime ! Le must : en quittant la Rochelle alors qu‘une MG tourne autour d’un rond-point pour prendre la bonne sortie, une horde de Triumph arrive sur la gauche, puis surgissent sur la droite des Sunbeam, même une Austin-Healey. Yahoo !

 Par ce matin ensoleillé de septembre, quel plaisir pour les passants rochelais et pour nous. Ce tohubohu organisé, multicolore et chromé, se conclut par une mixité for-mi-da-ble, génialissime Bravo Cher Alain ! S’ensuit un premier parking à la corderie Royale de Rochefort où Chantal et Alain nous attendent pour deux groupes de visite : d’abord la Corderie, ensuite l’Hermione, en cale sèche pour grand carénage.

 Les photos parlent d’elles même. Pour le matelot, c’est à la fois de la technique, de l’ingéniosité, du savoir-faire et du courage. Réunis autour du capitaine du navire, un groupe de futurs gabiers était en apprentissage. Objectif : un prochain départ vers la Méditerranée, le 2 févier 2018. Entre les deux flots de visite, la première attablée n’a pas manqué aux rituels pots et bravades amicales. L’Entente, pour la dixième fois, est bien là !

     
2017 Entente Cordiale 2 2017 Entente Cordiale 3 2017 Entente Cordiale 4
     

Après avoir musardé au soleil dans les jardins, nos belles Anglaises se sont retrouvées l’après-midi pour un « run » longeant la côte jusqu’à la Rochelle. Quelle luminosité ! Le soir venu, eh oui c’est à pied, en traversant la Rochelle, que nous nous retrouvés à une institution du vieux port : le bar André. Super déco, des tables en petit groupe, un quizz et bien sûr, les discours des représentants des clubs. Une soirée qui finit tard, par l‘annonce de la tenue de la onzième édition de l’Entente Cordiale en pays de Caux, organisée par le Triumph Club de France. Cette première journée s’achevait donc à pied, accompagnée par un air marin vivifiant et un ciel charentais étoilé.

   
2017 Entente Cordiale 5 2017 Entente Cordiale 6
   

Tout aussi ensoleillée, la seconde journée est libre de toute contrainte, mais le sont-elles vraiment ? Un petit déjeuner, la visite de l’Aquarium, un petit tour sur l’île de Ré pour un café et des photos. De quoi se faire plaisir et de prendre son temps, c’est un art de vivre, mais aussi une valeur du club. Treize heures sonnent. Tous les participants se retrouvent en terrasse, pour un repas inoubliable : l’annonce du gagnant du quizz et la photo des afficionados de l‘Entente Cordiale. Vers 17h, les premiers retours concluent ces deux belles journées.

2017 Entente Cordiale 7

Chers Chantal et Alain, merci pour cette dixième édition. Les soixante Hourra de notre groupe ne font qu’un pour vous dire chaleureusement : « bravo » !

 

2017 Entente Cordiale Corderie

2017 Entente Cordiale Pont




© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla - Licence GNU/GPL           V02.5