Le Petit Rapporteur - Yzeron - dimanche 15 mars 2020

Le Petit Rapporteur

                                            

Le Petit Rapporteur à Yzeron (69) nous accueillera cette année le 15 mars prochain. Ce rendez-vous incontournable marque traditionnellement

le début d’une année riche en balades, découvertes, évènements et rencontres. C’est également, pour nous, l’occasion de vous retrouver ou d’accueillir

les nouveaux adhérents dans ce lieu typique et chaleureux où les spécialités du terroir tiennent une place de choix.

La venue en Triumph est préconisée mais reste, évidemment, conditionnée par la météo et l’envie de chacun.

 

Comme d’habitude, deux options vous sont proposées :

- Lieu de rendez-vous : Parking des Aqueducs du Giers - 20 Route des Pins (GPS) -CHAPONOST

  pour rejoindre le restaurant en convoi

  Heure de rendez-vous : 11H15

- Ou rendez-vous directement au restaurant « Le Petit Rapporteur » Place Centrale à YZERON (69)

   Heure de rendez-vous: 12H15

                           

Tarif Déjeuner (tout compris) : 27 par personne

 

B U L L E T I N   D’ I N S C R I P T I O N

A retourner avec le règlement avant le 5 Mars 2020 à Christine Lacan

Nom……………………………………………Auto…………………………………………..

J’atteste que ma voiture est régulièrement assurée et dispose d’un Contrôle Technique valide.

Nombre de personnes…………..…………N° de portable…………………………………

Choix du plat principal :

  • Blanquette de veau/riz :                               Nombre …….
  • Quenelles / Gâteau de foie                          Nombre …….

Règlement par chèque à l’ordre du Triumph Club de France : ……x 27€ =           €

 

Le…………………………………………..Signature…………………………………………

 

 

Contact Section Rhône-Alpes :

Christine Lacan - 480, Chemin des Martins 38380 Saint Laurent du Pont

Tel : 06 18 54 16 78  mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

www.triumph-club-de-france.com

Forez Acte IV

plaque videoSamedi 12 et dimanche 13 octobre 2019

Christine Lacan

Pour cette dernière sortie de la saison, en ce week-end automnal par la période et non la météo, le succès ne se dément pas. Vingt-deux participants à bord de treize voitures sont au rendez-vous.  A noter la venue en voisins de trois auvergnats : Marilyne et Patrice Guérin ainsi que Jean-Paul Lamy que nous remercions vivement de s’être joints à nous.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Samedi 12 octobre

Ceux qui ont opté pour une arrivée la veille apprécient, comme à chaque fois, l’accueil chaleureux d’Elisabeth et de Pascal et le dîner qu’il leur est réservé où grands buffets divers et variés font l’unanimité ! 

Dimanche 13 octobre

Nous nous retrouvons au désormais incontournable Château de La-Bâtie-d’Urfé autour d’une collation toujours bienvenue.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

     
         
   

Pascal et Elisabeth, en maîtres de cérémonie, remettent alors à chacun le roadbook qu’ils ont préparé et donnent quelques informations sur le déroulement de la belle journée qui s’annonce. Nous voilà prêts pour le départ.

     
  

Notre première étape, d’une trentaine de kilomètres, nous conduit à travers de belles petites routes boisées et de jolis villages fleuris aux maisons de pierre jusqu’à Champdieu. Mais une sortie sans panne ne serait pas une sortie… Pascal, notre organisateur, ne déroge pas à la règle et donne ainsi l’occasion à certains de se pencher sur le moteur de sa Triumph TR3. Rien de grave. Mike, notre spécialiste patenté, veille et tout rentre très vite dans l’ordre après le resserrage des cosses de batterie !

           
   
         
   
         

Nous reprenons alors nos belles pour rejoindre Champdieu et son prieuré, et non la maison de retraite comme indiqué sur le panneau directionnel, où nous sommes attendus pour une visite guidée.

      
 
     

Celle-ci commence par la présentation de la maquette du joli village de caractère de Champdieu aux origines médiévales. Elle se poursuit par un arrêt à la porte fortifiée dite « Porte de Bise » où Éric s’est fait un copain, comme le montre la photo !  L’église Saint-Sébastien et Saint-Domnin est sobre, mais enrichie de nombreux chapiteaux sculptés aux représentations souvent symboliques. L’église et son prieuré, fondés aux alentours de l’an mil par un groupe de moines bénédictins auvergnats, ont façonné au au fil des siècles le visage actuel du village, en y ajoutant notamment des fortifications à l’occasion de la guerre de cent ans. De véritables joyaux de l’art roman en Forez.

Nous pouvons par ailleurs découvrir dans la crypte une rare sculpture de la vierge Marie enfant, puis dans le réfectoire une fresque remarquable du 15ème siècle, représentant la Cène, dernier repas du Christ…

C’est la fin de notre visite et l’occasion de nous rappeler qu’il est temps de reprendre la route vers ce qui pour nous ne sera pas, espérons-le, le dernier repas !

           
   
         
   
         
   
         

Pascal notre guide, je ne me hasarde pas à dire spirituel même si le lieu s’y prête, ou Père Forez comme me le souffle Jean-Paul Lamy, nous invite à regagner nos voitures pour la suite de notre parcours.

Plus d’une heure de pur plaisir sur la route du Basalte à travers vallons, forêts aux couleurs automnales, avec au passage un arrêt au château de Vaugirard…

           
   
         

…avant de rejoindre Grumières, son église du 14ème siècle et…sa sympathique ferme auberge « Au Blanc Mouton », lieu de notre déjeuner où chacun apprécie tout à la fois, le panorama, l’abondance et la qualité des plats « terroir » servis.

           
   
         

Repus et le début d’après-midi largement avancé, nous entamons la dernière étape de notre escapade dominicale… par une petite panne d’essence, pour le fun ! Ensuite direction Saint-Romain-le-Puy et son majestueux prieuré, perché sur un promontoire basaltique, témoin d’une architecture à la charnière de l’art carolingien et de l’art roman, avec plusieurs phases de construction au cours des siècles… mais aussi lieu de notre séparation, non sans une dernière visite du site pour ceux qui le souhaitent.

      
 
     

Un grand merci à Elisabeth et Pascal pour cette belle sortie alliant découverte, culture, partage… et à vous toutes et tous d’avoir répondu présent. On en redemande !

2019 - Rhône-Alpes - Fête à la Grenouille

0000 Panorama Rhone Alpes

Plaque Rhone AlpesC'est la fête à la grenouille ...

Dimanche 23 juin 2019

Christine Lacan

 

Dimanche 23 juin, 15 équipages se retrouvent à Crémieu dans l’Isère avec une grande majorité de Triumph bien évidemment, mais pas que …

Le soleil, la chaleur déjà sensible en ce début de matinée et le joli programme préparé par nos organisateurs, René et Yolande, sont les prémices d’une journée qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

Nous avons le plaisir d’accueillir et de souhaiter la bienvenue à Bernard et Françoise Vitiello, possesseurs d’une Triumph TR6 rouge, qui ont rejoint notre Club en 2019.

Yolande et René nous remettent une carte qui va s’avérer utile, reprenant le périple d’environ 75 kilomètres qu’ils nous proposent aux confins des départements du Rhône, de l’Ain et de l’Isère. Ils nous donnent quelques informations sur le déroulement de la journée.

Chacun est alors fin prêt : hommes, femmes et machines, tous impatients de prendre la route.

Notre première étape nous conduit direction Vernas où nous pouvons apprécier au passage le Château de Cingle, puis continuons vers le Val d’Amby qui surplombe la maison forte, ancien domicile d’Edouard Herriot. Nous traversons Optevoz avec son vieux lavoir et son toit de lauzes. Après avoir quitté Optevoz et passé devant le château de Montchalin, direction Courtenay, Pont de Briord, Montagnieu accroché à la montagne puis L’Huis.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

     

      

Nous poursuivons notre balade par Groslée, Saint-Benoit et la Vallée du Gland. Une halte s’impose pour admirer la majestueuse cascade de Glandieu, composée de deux chutes successives dont l’eau jaillit de plus de 60 mètres.

    

Cet arrêt rafraichissant terminé, nous repartons mais pas tous, je ne donne pas de nom, pour rejoindre le plan d’eau de Gélinieux. Heureusement qu’Éric, notre excellent vidéaste et border collie (ou patou) à l'occasion, ramène les moutons, je veux dire les Triumph, égaré(e)s !

En attendant les retardataires au bord de cet agréable plan d’eau, Yolande et René nous ont préparé une pause apéritive (avec modération) très appréciée.

      

 

  

 

Nous réintégrons alors nos voitures pour rejoindre 6 kilomètres plus loin le restaurant Courjux, lieu de notre déjeuner. On se croirait au très huppé rassemblement de voitures anciennes « Arts & Elégance » de Chantilly. Quelle élégance Mesdames, avec vos chapeaux !

   

    

     

   

 

Les amateurs de grenouilles sont comblés. La qualité de celles-ci fait la réputation de ce restaurant …et nous ne sommes pas les seuls à avoir eu la même idée !

 

   

Malheureusement, un incident survient au moment du départ. En manœuvrant pour déplacer sa Triumph TR3 Pierre Marmeth heurte un rocher destiné à délimiter le parking et immobilise complètement son véhicule. Malgré les efforts conjugués de certains « triumphistes » pour le déplacer rien n’y fait. Une courroie de remorquage bienvenue dans le coffre de Pierre et le tractage par René avec sa Triumph TR7 permettent de sortir le véhicule de ce mauvais pas. Par chance, que quelques égratignures… et une belle solidarité !

Remis de nos émotions, nous reprenons la route pour rejoindre, pour une visite guidée, le Musée des Tisserands à la Bâtie-Montgascon dans l’Isère, haut lieu du tissage de la soie pendant plus de deux siècles jusque dans les années 1960. Notre guide nous fait vivre à travers film vidéo, explications, démonstrations sur de stupéfiants métiers (à bras, mécaniques…), encore en état de marche, l’histoire et l’évolution des techniques du tissage de la soie : de la naissance du fil jusqu’aux techniques de tissage des tissus les plus prestigieux (broché, damas, velours de Gênes, lampas). Une belle histoire humaine et patrimoniale.

   

    

 

Il est alors l’heure de nous quitter la tête pleine de jolies routes empruntées, de jolis villages traversés, de moments partagés, de découverte et plus matériellement l’estomac plein de grenouilles dégustées !

Un grand merci à toutes et tous. C’est toujours un plaisir de vous retrouver. Un merci particulier et chaleureux à Yolande et à René pour cette belle journée !

 


2019 - Rhône-Alpes - Pilat

0000 Panorama Rhone AlpesRhone AlpesDe ferme en ferme

au cœur du parc du Pilat

 

Dimanche 28 avril 2019

Christine Lacan

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2019 Rhone Alpes Pilat (18) La journée nationale est tout à la fois « Portes ouvertes des fermes » et « Véhicules d’Epoque ». C’est l’occasion de nous retrouver ce dimanche 28 avril. Vingt-neuf « triumphistes » avec dix-sept véhicules ont répondu présent. Un véritable triomphe ! Le temps plus qu’incertain annoncé n’a pas refroidi tous les participants téméraires qui ont rejoint Condrieu, fief de nos organisateurs Dominique et Mike Powell, tous en Triumph sauf un en Lotus. 

Nous avons le plaisir d’accueillir et de souhaiter la bienvenue à deux nouveaux adhérents, Frédérique Roeder et Gilles Denizot, au volant respectivement d’une magnifique TR4 verte et d’une flamboyants Spitfire bleue.

Notre première étape serpente le long de belles routes vallonnées et verdoyantes, traversant des villages aux maisons de pierre. Nous rejoignons la ferme joliment nommée « Chasse Nuage » qui tient toutes ses promesses, un rayon de soleil saluant notre arrivée. Un des propriétaires de cette ferme familiale spécialisée dans l’élevage de chèvres (116) et la production de fromages nous fait partager sa passion, son savoir-faire et nous régale de ses produits proposés à la vente. L’occasion de faire le plein de rigottes de Condrieu dans tous leurs états (fraiches, crémeuses, sèches …) et de tommes.

         
2019 Rhone Alpes Pilat (8)    2019 Rhone Alpes Pilat (10)    2019 Rhone Alpes Pilat (9)
         
2019 Rhone Alpes Pilat (17)   2019 Rhone Alpes Pilat (13)   2019 Rhone Alpes Pilat (12)
         
2019 Rhone Alpes Pilat (11)   2019 Rhone Alpes Pilat (14)   2019 Rhone Alpes Pilat (15)
         

 Nous reprenons la route en franchissant le col de Grenouze pour rejoindre quelques kilomètres plus loin le très joli village de Sainte-Croix-en-Jarez et la ferme du Moulin des Chartreux. Notre planning dense ne nous permet pas de visiter celle-ci, mais nous pouvons profiter de la vente sur place des productions de la ferme : volailles, chevreau, porc sous toutes ses formes (terrines, boudins, jambons …) mais également miel et dérivés tels pain d’épice et nougat. Là encore, un certain nombre d’entre-nous se laissent tenter par ces produits du terroir.

Ces mises en bouche ayant aiguisé notre appétit, il est temps de passer aux choses sérieuses. C’est avec plaisir que nous reprenons nos voitures pour nous rendre, via le col de Pavezin, au restaurant « La Ferme de la Croix » à La-Croix-de-Montvieux. Un réconfortant déjeuner nous y attend. Nous ne sommes pas les seuls à avoir choisi ce lieu renommé au cœur du Pilat puisqu’à notre arrivée sur le parking, une cinquantaine de Harley-Davidson occupent déjà une bonne partie de celui-ci… Mais nous ne sommes pas sectaires !

         
2019 Rhone Alpes Pilat (32)   2019 Rhone Alpes Pilat (30)    2019 Rhone Alpes Pilat (31)  
         
2019 Rhone Alpes Pilat (28) 2019 Rhone Alpes Pilat (34)   2019 Rhone Alpes Pilat (35)  
         
2019 Rhone Alpes Pilat (33) 2019 Rhone Alpes Pilat (36)   2019 Rhone Alpes Pilat (1)  
         

Revigoré(e)s nous quittons le restaurant pour aller découvrir la ferme « Instant Safran » à Pélussin, au cœur d’anciens vignobles. Comme son nom l’indique, celle-ci est spécialisée dans la production de cette précieuse épice qu’est le safran, mais aussi de cornichons au vinaigre et lacto-fermentés. La ferme a obtenu en 2018 la certification bio. Un petit détour par le magasin ne s’impose-il pas alors ?

         
2019 Rhone Alpes Pilat (2)    2019 Rhone Alpes Pilat (3)    2019 Rhone Alpes Pilat (4)
         

La visite terminée, nous ne pouvons quitter Pélussin sans aller visiter, à pied et à quelques encablures de là, le château de Virieu. Un peu d’histoire : connu depuis 1173, ce château servait de sentinelle avancée chargée de surveiller les communications entre Saint-Chamond et le Rhône. Au dix-septième siècle, Jean de Jay fait reconstruire la maison seigneuriale qu’il transforme en demeure de plaisance et remet le château en état de défense. Le domaine fut la propriété de nombreux seigneurs avant que la Comtesse de Noailles, dernière héritière, ne le cède à un marchand de biens en 1813.

         
2019 Rhone Alpes Pilat (5)    2019 Rhone Alpes Pilat (27)    2019 Rhone Alpes Pilat (6)
         

Certains nous quittent là… D’autres rejoignent Chavanay un peu plus au sud. Fin de notre périple !

Un grand merci à toutes et tous pour votre participation et votre bonne humeur habituelle. Un merci chaleureux à Dominique et Mike pour cette belle journée rurale, pédagogique et gourmande.

2019 Rhone Alpes Pilat (29)