2015 - Bretagne - FestJazz

0000 Panorama Bretagne

Le Foll 12015 Bretagne Festjazz Plaque de RallyeFestJazz Classic Motor Tour

 

Châteauneuf-du-Faou

samedi 25 juillet 2015

par Pierre Le Foll

 

Chaque année, depuis 2005, pendant le dernier weekend de juillet, Châteauneuf-du-Faou devient le théâtre d'une explosion de musique, de danse, de fête et de folie en accueillant le FestJazz et ses quelques trois-mille festivaliers ! Ici, pas de jazz « intello », mais vingt formations et plus de cent musiciens de haut-vol sélectionnés pour leur jazz festif et dansant.

   Cliquez sur les images pour les agrandir.

2015 Bretagne FestJazz (1)C'est également l'occasion pour les sections bretonnes des MG et Triumph Club de France de retrouver leurs amis du MG Owners' Club des West Midlands, venus en force cette année, avec pas moins de vingt-sept équipages. Ces derniers sont à l'origine de ce qui est à présent pompeusement appelé le FestJazz Classic Motor Tour.

Ce sont donc pas moins de cinquante-deux voitures, dont un gros contingent de MG allant de la MGA à la moderne MG-F/TF, une petite dizaine de Triumph, enfin quelques pièces rapportées : Jaguar E et XJS, Porsche 924, Honda S800, Morris Minor, Volvo P1800, qui se sont retrouvées samedi matin sur la place du Marché de Châteauneuf pour la quatrième édition de cette conviviale sortie brittanico-bretonne.

 

Après la distribution des plaques et des roadbooks, nous nous élançons avec la demi-heure de retard rituelle vers notre première étape : les forges des Salles à Perret.

2015 Bretagne FestJazz (2)En traversant Gourin, certains participants découvrent avec étonnement la réplique de la statue de la Liberté qui trône en centre-ville pour témoigner de la forte émigration locale vers les USA à la fin du XIXème et au début du XXème siècle. En 1928, on dénombre environ trois-mille habitants de Gourin à New-York, quatre-cent d'entre eux étant directement employés par l'usine Michelin créée en 1901 à Miltown au sud de New-York et qui recrutait de façon privilégiée des Bretons. (NDLR : Ils étaient où les Clermontois ?). Il y eut une seconde vague d'émigration vers l'Amérique du Nord dans les 1950 (source Wikipédia).

Puis nous passons l'abbaye de Langonnet avant de rejoindre le site des forges des Salles niché dans un vallon de la forêt de Quénécan. Il s'agit d'une des forges à bois les plus anciennes et les mieux préservées de Bretagne, vestige exceptionnel d'une activité industrielle et prospère pendant près de trois siècles. L'activité de la forge s'est arrêtée en 1877 mais le village a continué à vivre et le voici aujourd'hui entièrement restauré.

Après nous être garés dans la cour d'honneur devant l'imposant logis du maître de forges, nous visitons la chapelle, l'école, les ateliers des forgerons et le bâtiment du haut fourneau qui sont autant de témoignages d'une vie ouvrière intense aux 18ème et 19ème siècles. Deux-cent personnes vivaient et travaillaient sur place et dans la forêt alentour (bûcherons, charbonniers) selon une organisation économique et sociale paternaliste très commune à l'époque.

 

2015 Bretagne FestJazz (3) 2015 Bretagne FestJazz (4) 2015 Bretagne FestJazz (5)

 

2015 Bretagne FestJazz (6)Il est ensuite temps de nous regrouper à la cantine où le déjeuner nous est servi dans une ambiance musicale assurée par deux musiciens aimablement mis à notre disposition par les organisateurs du FestJazz, accompagnés occasionnellement au chant par Peter.

Quelques kilomètres seulement nous séparent de notre prochaine étape : le lac de Guerlédan dont l'assec constitue l'attraction majeure du Centre-Bretagne cet été. Cet événement n'a strictement rien à voir avec les conditions météo qui prévalent en ce mois de juillet, même en Bretagne, mais est tout simplement imposé par l'inspection du barrage hydro-électrique opéré par EDF, la précédente remontant à 1985.

C'est donc revêtus de casaques oranges ornées du logo de l'opérateur historique que nous descendons dans le lit du lac pour découvrir un paysage lunaire de roches, sable, boue desséchée, au centre duquel subsistent les vestiges parfaitement conservés du canal de Nantes-à-Brest, ainsi que de plusieurs ardoisières sur la rive gauche.

 

2015 Bretagne FestJazz (7) 2015 Bretagne FestJazz (8) 2015 Bretagne FestJazz (9)


Il ne nous reste plus qu'à gravir les quelques quarante à cinquante mètres de dénivelé pour retrouver nos véhicules sur le parking du site de Beau Rivage. Mais avant de reprendre la route du retour vers Châteauneuf, la TR4 d'Yves lui fait un petit caprice en laissant derrière elle un petit filet d'essence. Une courte séance d'imposition des mains de la part de Marcel, notre exorciste de service, et le flotteur de carbu, touché mais pas coulé, se remet à flotter. Bien entendu durant cette séquence occulte, nous faisons écran de nos corps autour de la voiture de peur que nos amis MGistes ne découvrent ce qui fait le charme incomparablement supérieur des Triumph...

Le retour vers Châteauneuf se déroule sans autres soucis et à bonne allure via la N164 dont la mise totale à quatre voies est réclamée avec véhémence par les Bonnets Rouges.

Le temps de s'en jeter un petit en écoutant l'aubade donnée par un jeune couple de musiciens dans le cadre du festival off en centre-ville et il est temps de regagner le site du FestJazz au bord du canal pour le dîner-concert du samedi soir.  

 

2015 Bretagne FestJazz (10) 2015 Bretagne FestJazz (11)

 

Ainsi s'achève cette sympathique première et dernière journée de ce quatrième FestJazz Motor Tour, car les prévisions météo peu engageantes pour le lendemain nous font renoncer à la sortie du dimanche matin. Effectivement il tombera des cordes et seuls nos stoïques amis anglais daigneront mettre le nez dehors, question d'entrainement, n'est-il pas ?