2015 - Bretagne - Onze Ecluses

0000 Panorama Bretagne

Douze Triumph aux onze écluses

2015 Bretagne Onze Ecluses PanneauLe Foll 1 

 

 

dimanche 14 juin 2015

par Pierre Le Foll

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Il revenait cette année à nos amis du Nord de l'Ile et Vilaine et à leurs proches voisins des Côtes d'Armor d'organiser notre rituel pique-nique annuel. Et comme l'union fait la force et le succès, ils s'y sont mis à six : Jeannine et Jean-Bernard, Bernadette et Guy, Annie et Patrick. C'était bien visible tant cette journée fut réussie.

Malgré le temps incertain et surtout la distance pour rejoindre le regroupement géographiquement excentré, ils sont parvenus à réunir douze Triumph, plus la Porsche 911 que je cite car elle est furtive sur la photo de la Place de la Mairie de Bécherel. C'est une petite cité de caractère, dont le nom ne manquera pas d'évoquer de vieux souvenirs à certains en dépit de l'orthographe. Cette cité a la particularité d'avoir transformé ses anciens commerces en autant de librairies, d'où son appellation de « Cité du livre ». C'est vraiment un patelin d'intellos car arrivé largement en avance il m'a fallu patienter jusqu'à 9h15 avant que l'unique café du village ne daigne lever son rideau. La littérature serait-elle la meilleure alliée de la tempérance ?

Après les bises d'usage et les présentations des nouvelles venues, la Spitfire 1500 d'Alain et le cabriolet Britt d'Hervé, nous mettons le cap sur Evran où Annie et Patrick nous accueillent pour le café et ses succulents accompagnements.

2015 Bretagne Onze Ecluses (1)Manifestement l'arrêt fut trop bref au goût de la GT6 de Brad et Nicola. Elle réclama une poussée énergique de nos gros bras pour se remettre en route. Une histoire de vapor-lock a, semble-t-il, fini par avoir raison de la batterie.

Nous poursuivons notre route via Lehon, mais le temps nous manque pour visiter la superbe abbatiale. Notre colonne rejoint donc le site des Onze-Écluses 2015 Bretagne Onze Ecluses (2)sur le canal d'Ile-et-Rance pour déjeuner.

Réparties sur deux kilomètres, ces écluses permettent de franchir un dénivelé de vingt-sept mètres sur ce canal reliant la Manche à l'Atlantique, construit en soixante ans afin de faire face aux menaces de blocus maritime anglais.

Comme par miracle, le soleil apparaît ! Juste le temps de déplier tables et bancs aimablement mis à notre disposition par la municipalité et c'est une débauche de victuailles et de liquides divers qui sort des coffres de nos Triumph. Les mauvaises langues ajouteront que les « liquides divers » ne sortent pas que des coffres des Triumph. Mais ça c'est une autre histoire...

Nos agapes nous valent sans doute quelques regards en coin de la part des nombreux randonneurs qui s'en vont grignoter le contenu de leurs sacs à dos un peu plus loin, mais pas de quoi entamer notre appétit. Il en faut pour ingurgiter toute cette nourriture dans une excellente ambiance !

 

2015 Bretagne Onze Ecluses (3) 2015 Bretagne Onze Ecluses (4)

 

Nous prenons bien soin de laisser le site nickel, tel que nous l'avons trouvé, avant de reprendre la route pour notre prochaine et dernière étape, le Château de La Bourbansais et son zoo. Bien entendu les organisateurs du jour ont négocié la possibilité d'exposer nos véhicules dans la cour d'honneur.

2015 Bretagne Onze Ecluses (5)

Nous déambulons dans le parc en attendant les démonstrations de fauconnerie et des meutes de chiens :

  • des « Français-Tricolores » rien de plus naturel,
  • des « Noirs et Blancs » quoi de plus normal en Bretagne pour la chasse à courre,
  • des petits « fauves de Bretagne » sont utilisés pour chasser le petit gibier.

Au détour d'une allée, nous rencontrons ce couple manifestement venu de loin qui admire en connaisseur deux placides dromadaires dans leur enclos. L'histoire ne dit pas si ce couple les a échangés pour la Spitfire bleue à bord de laquelle nous les avons vus repartir en fin d'après-midi...

 

2015 Bretagne Onze Ecluses (7) 2015 Bretagne Onze Ecluses (6)

 

Ah, on vient de me signaler que ce qui précède n'est que le fruit de mon imagination et que ces charmants membres du Triumph Club de France essayaient tout simplement de se protéger de l'ardeur du soleil breton, il faut le voir pour le croire.

Ainsi s 'achève une excellente journée dont nous devons le succès aux « régionaux » de l'étape que nous remercions fort justement avant de nous disperser vers les quatre coins de notre belle région, avec encore 2h30 de route pour les plus éloignés... sans compter l'arrêt apéro chez Hélène.

0000 Vu dans la Presse