2015 - Bretagne - Décrassage

0000 Panorama Bretagne

Le Foll 1Moncontour - Le printemps est là !

 

C'est le « décrassage »

 
dimanche 27 mars 2015

par Pierre Le Foll

 

Ce mois de mars très ensoleillé a permis à la région Bretagne Triumph Club de France de battre son propre record de participation avec treize équipages à l'appel. Çà c'est la bonne nouvelle !

Le revers de la médaille c'est que certains d'entre nous n'ont pas tout à fait saisi le sens du mot « Décrassage », ce qui nous a valu quelques no-show :

  • les TR4A de Marcel et Pierre ont décidé de se mettre à fuir qui d'un étrier de frein, qui d'une commande d'embrayage deux jours avant la sortie.
  • Hélène, tout juste de retour de sa migration marocaine n'a pas eu le temps de réveiller son cabriolet Herald, mais elle a tenu à nous honorer de sa présence.
  • Enfin Alain, victime d'un professionnel optimiste, attend avec de plus en plus d'impatience sa Spit 1500 livrable mi-février et a dû se rabattre sur sa moderne Peugeot.

Fort heureusement pour apporter une note positive, la TR4 d'Yves a récupéré sa boîte de vitesses la veille de nos retrouvailles et surtout nous avons eu le plaisir d'accueillir deux nouveaux membres, Marc et Pierre-Michel, qui nous viennent de Loire-Atlantique et qui, eux, participent aux sorties à bord de leurs très belles TR6. La réunification de la Bretagne des Triumph n'est donc plus une vue de l'esprit.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2015 Bretagne Decrassage- (1)

C'est donc à bord de l'Italia, d'une TR3, de quatre TR4 et TR4A, de trois TR6, d'une Spit MkIII, d'un coupé Alfa 1750, d'une Porsche 911 et d'une Peugeot 407 que nous nous retrouvons sous un ciel qui s'est trompé de saison : plafond bas, vent au nord, température ressentie de 4°C. Mais pas de pluie, ce qui doit suffire largement à faire le succès d'une sortie bretonne de début de saison.

Nous profitons de la chaleur du café-PMU local pour nous réchauffer autour d'un petit noir et faire les présentations des nouveaux venus.

À 9h45 tapantes, notre petite colonne s'élance sur les routes « costarmoricaines » à la suite de l'Italia et il ne faudra pas plus de dix kilomètres pour que son navigateur ne s'emmêle les crayons dans son propre road-book. La fierté bretonne l'emportant sur le demi-tour déshonorant, notre équipage de tête nous ramène promptement sur l'itinéraire prévu. Mais nous avons pour le coup zappé le charmant bourg du Quillio et son remarquable enclos paroissial.

Nous rejoignons rapidement Quintin par de petites routes qui nous offrent de beaux panoramas sur une campagne vallonnée. Nous y sommes attendus pour la visite du château. Conservé dans une même lignée depuis le XIIème siècle, le domaine de Quintin a vu se succéder de nombreuses familles : du Perrier, Rohan, Coligny, La Moussaye, Lorge, Choiseul, Polignac.

2015 Bretagne Decrassage- (2)

Nous y admirons une exposition de deux-cent-quatre-vingt pièces de céramique provenant de plus de vingt centres de production en France, toutes peintes à la main par de véritables artistes-peintres entre 1850 et 1916, ainsi qu'une originale collection de plus de deux-cent-cinquante menus d'hier à aujourd'hui, dont certains sont illustrés dans un registre assez coquin.

Il ne nous reste qu'une vingtaine de kilomètres avant d'atteindre le bourg médiéval de Moncontour où la municipalité nous a aimablement réservé un emplacement pour nos montures. Notre étape débute joyeusement par le déjeuner « Au Chaudron Magique » dans un cadre médiéval aux murs décorés d'épées, dagues, lances, fléaux, et au sympathique personnel en tenue d'époque. Pour rester dans le ton, nous revêtons également les tuniques et coiffes mises à notre disposition. Au se croirait au Carnaval de... Moncontour.

2015 Bretagne Decrassage- (3)

Nous poursuivons par la visite du « Théâtre du Costume », œuvre remarquable de sa non moins remarquable fondatrice, Carolyne Morel, charmante et excessivement dynamique costumière de quatre-vingt-sept ans. Après une carrière bien remplie, d'abord dans la haute couture puis ensuite et surtout dans les costumes de spectacle, Carolyne s'installe à Moncontour afin de transmettre son art. Elle a pour cela créé ce musée où elle expose ses personnages réalisés à l'échelle un tiers en bois et autres matériaux de récupération. Elle les habille dans une stricte reconstitution des costumes d'époque et les fait évoluer devant des tableaux qu'elle a composés et réalisés en relief et peints à l'huile, ce qui donne à l'œuvre une troisième dimension. Elle retrace ainsi la vie d'un chevalier à travers le moyen-âge à l'aide d'une centaine de personnages. Une autre section de son musée témoigne de l'évolution du costume de Louis XII à 1900.

Nous visitons ensuite le Musée de la Chouannerie et de la Révolution où nous retrouvons de nombreux personnages toujours réalisés par Madame Morel qui retracent les événements de cette période très mouvementée dans la région de Moncontour.

 

2015 Bretagne Decrassage- (4) 2015 Bretagne Decrassage- (5) 2015 Bretagne Decrassage- (6) 2015 Bretagne Decrassage- (7)

 

Notre étape se prolonge ainsi bien au-delà de l'horaire initialement prévu. Ce qui fait que nous décidons de zapper la suite du parcours qui devait notamment emprunter le circuit de la célèbre, tout au moins pour les aficionados Bretons, course de côte de Saint-Gouéno inscrite tout de même au Championnat de France de la montagne, altitude de 300 mètres oblige...

La journée s'achève par les embrassades habituelles et les promesses de retrouvailles, soit au salon de Rennes en avril, soit au pique-nique de Juin, sans oublier les plus téméraires qui vont participer à l'Event 2015 en Périgord.