2014 - Bretagne - Pique-Nique Lançay

0000 Panorama Bretagne

Le Foll 1Pique-nique annuel des Bretons

 
dimanche du 29 juin 2014

par Pierre Le Foll

  

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

Un mois après notre périple en Pays Cathare, il est temps de nous retrouver pour notre pique-nique annuel. Cette fois, nous avons abandonnés les rivages humides des Côtes d'Armor où nous avions été copieusement douchés l'an dernier pour redécouvrir quelques aspects plus verdoyants de la Bretagne intérieure, c'est à dire l'Argoat pour les bretonnants.

Nos dix équipages se retrouvent ainsi le dimanche matin sur le parking d'un hôtel à la sortie de Vannes. Les rescapés de l'Event 2014 sont heureux d'y retrouver Hélène et sa vaillante Herald cabriolet, ainsi que Vonny et Charly à bord de leur Spit, comme Marie-Claude et Yves en TR4, deux couples dont c'est la première sortie avec le Triumph Club de France Bretagne. Nous avons également l'honneur d'accueillir Marina et Kelvin, TR Register du Kent, qui sont en cours d'installation du côté de Josselin, mais dont les trois TR se trouvent toujours outre-Manche.

Après les bises et présentations d'usage, nous nous dirigeons vers les Tours d'Elven, également connues sous le nom plus évocateur de Forteresse de Largoet. Pas très connu, cet élément prestigieux de l'architecture militaire des XIV et XVème siècles vaut incontestablement le détour. Son donjon colossal qui passe pour être le plus haut de France culmine à cinquante-sept mètres au-dessus du fond des douves. Les esprits chagrins objecteront bien sûr que tout dépend de la profondeur des douves... J'en rajoute donc une couche en vous révélant qu'on accède au sommet par un escalier à vis de cent-soixante-dix-sept marches construit dans l'épaisseur des murs et desservant les sept niveaux de l'édifice. Le niveau bas est de forme octogonale, l'architecte possédait vraisemblablement une MG, le suivant est de forme hexagonale et tous les autres sont carrés, le tout tient debout !

 

2014-Bretagne-Lancay (1) 2014-Bretagne-Lancay (2) 2014-Bretagne-Lancay (3)

 

 

Juste le temps de prendre une photo de groupe tandis que nos Triumph marquent leur passage, nous poursuivons notre route vers notre lieu de pique-nique. En chemin nous traversons Malestroit, puis longeons le canal de Nantes à Brest avant de bifurquer vers Pleucadeuc, célèbre pour son rassemblement annuel des « Deux et Plus » qui réunit chaque 15 août de 1.000 à 2.000 jumeaux, triplés, quadruplés de tout âge, venus de la France entière et de bien au-delà. Ne vous attendiez-vous pas à une autre explication ?

2014-Bretagne-Lancay (4)

2014-Bretagne-Lancay (5)Nous atteignons finalement le Moulin de Lançay, magnifique ensemble fonctionnel, bien-entendu classé, dont l'origine remonte au moyen-âge. Ce domaine est néanmoins une propriété privée dont la gestion est assurée par « l'Association pour la sauvegarde et l'animation du Moulin de Lançay ». Une fois n'est pas coutume, la météo étant plutôt mitigée, nous sommes ravis de pouvoir déployer nos victuailles sur les tables dressées sous le chapiteau de l'association.

Après le déjeuner Henri Trelohan, un bénévole de l'Association, passionné par l'histoire et la technique meunière, a eu la gentillesse de nous consacrer une bonne partie de son dimanche pour nous faire visiter le site et ses installations, tandis que la roue à augets tourne à son rythme. Peter, quant à lui, en profite pour se faire un ami.

 

2014-Bretagne-Lancay (6) 2014-Bretagne-Lancay (7) 2014-Bretagne-Lancay (8) 2014-Bretagne-Lancay (9)

 

Après avoir assimilé toutes les subtilités de la meunerie, nous nous dirigeons vers Rochefort-en-Terre, ultime étape de cette journée.

La cité trouve son origine au XIIème siècle, lorsqu'un château est construit sur un éperon rocheux, la « Roche Forte ». Elle abrite toujours de fort belles demeures des XVI et XVIIème siècles et attire de très nombreux visiteurs.

 

2014-Bretagne-Lancay (10) 2014-Bretagne-Lancay (11) 2014-Bretagne-Lancay (12)

 

Notre journée s'achève par la visite de la ville et le verre de l'amitié. Pendant ce temps-là, Marcel et Peter, bons samaritains de service, sont appelés en urgence auprès d'une TR4 immobilisée sur le chemin du retour. Finalement ils n'auront pas à intervenir car son propriétaire, prévoyant, a déjà remplacé son rotor d'allumeur défaillant par la version ad-hoc : rouge avec les inscriptions « DD ». Vous allez dire qu’au fil des sorties, je me répète dans mes comptes rendus. Mais ne serait-ce pas plutôt la vie de nos Triumph qui est un perpétuel recommencement ?