Repas de fin de saison TCF Alsace

2019 Provence Mediterranee Puymichel (6)

Hôtel-auberge Les Bagenelles

Dimanche 3 novembre 2019

Bernard Stibling

Photos : Evelyne Mangel - Philippe Royer - Bernard Stibling

Tous les ans pour la région « Alsace », c’est devenu une tradition où plutôt un rituel de terminer l’année par un bon repas, mais pas seulement, car il s’agit en même temps de préparer la saison à venir. Seul bémol cette année, la météo sur les cimes vosgiennes et la plaine alsacienne est calamiteuse. Sur les six équipages présents, seul l’ami colmarien Claude Schmitter vient avec sa belle Triumph TR6. Qu’a cela tienne, pour une fois, ce n’est pas important, l’essentiel est de se retrouver entre amis.

Pendant le repas, les palabres et discutions vont bon train, sans s’apercevoir que l’horloge tourne vite. Après le dessert, nous prenons le café dans le beau salon à l’entrée de l’hôtel, beaucoup moins bruyant et plus spacieux, pour débattre et proposer de nouvelles sorties l’année prochaine.

Le jour commence à décliner, vers seize heures notre petite assemblée se termine par la traditionnelle fricassée de museau, en se promettant de se retrouver l’année prochaine.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

   
         
   
         
       

2019 - Alsace - Oléron

     

Deux Triumph TR3 en villégiature

 

de Meurthe-et-Moselle et d’Alsace

jusqu’en Charente-Maritime

 

Du mercredi 8 au dimanche 19 mai 2019

Norbert Felten et Philippe Royer

 

Lors d’une sortie de la région Alsace du Triumph Club de France en 2018, Martine et Norbert entendent parler de l’ile d’Oléron. Avec Philippe, ils lancent alors le pari fou d’y aller ensemble dès 2019 au volant de leur Triumph TR3. Le projet est confirmé en début d’année avant d’être minutieusement étudié.

Côté hébergement, Philippe d’occupe de trouver sur l’ile d’Oléron deux logements mitoyens au hameau des Sables-Vignier, pour la période du mercredi 8 au dimanche 19 mai 2019.

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2019 Alsace Oleron Carte2019 Alsace Oleron Vue AerienneDès le mois de mars, nous préparons le parcours. Il est hors de question de prendre les autoroutes, nous préférons les départementales, oubliées des nombreux routiers. Martine, copilote émérite, a peaufiné le projet en retenant des routes départementales évitant les grandes villes. Les échanges de courriels vont bon train et le parcours définitif est adopté par les deux équipages.

En provenance de Huningue à coté de Mulhouse, Martine et Norbert proposent de faire étape à Chaumont mardi 7 mai au soir. Venant de Nancy, Philippe les y rejoindra le lendemain vers dix heures du matin. En route pour Poitiers, afin de n’avoir plus qu’environ 200 kilomètres à parcourir pour rejoindre l’île d’Oléron.

Philippe contacte Jean-François, l’animateur de la région Poitou-Charentes du Triumph Club de France. Il lui demande de nous trouver un hôtel à Poitiers où les voitures seront en lieu sûr pour la nuit du mercredi 8 mai. Jean-François délègue cette mission à Jean Mathias, membre du club résidant à Poitiers. C’est une idée formidable, car Jean Mathias propose de nous héberger chez lui. Nous nous se mettons donc d’accord, échangeons nos adresses et confirmons notre arrivée. Nous avons droit à un accueil chaleureux, d’une grande gentillesse.

Ô surprise, notre hôte possède une Triumph TR3 blanche. Nous étrennons des Triumph TR3 bleue et rouge. Impossible de ne pas faire la photo tricolore : bleu blanc rouge.

     
2019 Alsace Oleron Voitures au Soleil   2019 Alsace Oleron Tricolore
     

 Les discussions de la soirée portent essentiellement sur les nombreuses activités du Triumph Club de France. Norbert et Philippe proposent à Jean Mathias de participer au prochain stage de mécanique, formation destinée aux débutants comme lui, qui aura lieu à Riom en Octobre prochain.

Le lendemain matin, après une bonne nuit, inspection des niveaux et de la tension de la courroie des voitures. Tout étant normal, les deux Triumph TR3 reprennent la route vers l’ile d’Oléron. Vendredi en début d’après-midi, après plus de 800 kilomètres parcouru en Triumph TR3 sans le moindre souci, nous arrivons sur l’île d’Oléron. Certes, la pluie nous a accompagné depuis Chaumont, mais cela a permis de tester l’étanchéité de nos roadsters.

         
2019 Alsace Oleron Departementales Droites   2019 Alsace Oleron TR3 Protegees pour la Nuit   2019 Alsace Oleron Sous la Pluie
         

Arrivée à Oléron et installation. Dès le premier soir Philippe propose de faire le programme des dix jours à venir, Martine et Norbert voulant découvrir l’île d’Oléron. On programme des balade à pied, des circuits à vélo pour aller au marché, des excursions en Triumph TR3 pour visiter les ports de l’île et une escapade sur l’île de Ré toute proche. Que du bonheur ! 

         
2010 Alsace Oleron Avec un Ami de l'ile   2019 Alsace Oleron A Vélo   2019 Alsace Oleron Les Glaces sont Bonnes
         

Point d’orgue de ce séjour, la visite de Jean-Claude, venu en voisin de Rions en Aquitaine. Au cours des plusieurs formations techniques du Triumph Club de France en Auvergne, ils sont devenus de véritables copains.

     
2019 Alsace Oleron Arrivee Ile de Re   2019 Alsace Oleron St Martin de Re
Arrivée à l'île de Ré   Saint-Marti de Ré
     

Le samedi 18 mai arrive hélas trop vite. Départ de l’île vers Moulins, terme de notre première étape sur le chemin du retour. Martine nous y a réservé un hébergement royal.

Le retour se passe aussi bien que l’aller, les Triumph TR3 parcourent les 800 kilomètres en deux étapes. Forts de cette sortie réussie, nous avons déjà planifié pour l’an prochain deux nouvelles semaines pour approfondir notre connaissance de l’île d’Oléron et découvrir la région Poitou-Charentes avec les membres régionaux du Triumph Club de France. 

Que nos deux Triumph TR3, la rouge entretenue par Stéphane de « La Passion des Anglaises » à Nomexy, et la bleue entièrement remise à neuf par Norbert, parcourent sans aucun problème plus de 2.200 kilomètres, c’est fabuleux !

 

2019 - Alsace - Hautes-Vosges

0000 Panorama AlsaceBalade dans les Hautes-Vosges

 

Dimanche 28 avril 2019

Texte Evelyne Mangel
Photos - Evelyne Mangel - Philippe Royer - Bernard Stibling

         
2019 Alsace Hautes Vosges (20)    

Sortie entre le col des Bagenelles et La Bresse

Visite de la montagne des Lamas

    2019 Alsace Hautes Vosges (21)
         

Notre animateur régional Bernard Stibling nous a confié le soin d'organiser cette sortie vosgienne, à l'occasion de la troisième journée nationale des véhicules anciens, patronnée par la Fédération Française des Véhicules d'Epoque.

Pour cette deuxième sortie de printemps de la Région Alsace du Triumph Club de France, nous nous donnons rendez-vous sur le parking du col des Bagenelles à 9 heures du matin, c’est l'aube pour nous ! Pour cette première étape, seuls cinq équipages sont attendus, quatre sont présents et le cinquième, perdu dans la nature, nous retrouve à la prochaine étape , le col du Bonhomme. Pour cette sortie, nous accueillerons le couple formé par Nicole et Claude Schmitter, nouveaux membres venus de Colmar à bord d'une Triumph TR6 PI.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2019 Alsace Hautes Vosges (2)   2019 Alsace Hautes Vosges (3)
Col des Bagenelles   Neige et brouillard
     
2019 Alsace Hautes Vosges (13)   2019 Alsace Hautes Vosges (8)
Circulez...   il n'y a rien à voir
     

Nous reprenons donc nos autos en direction du Col du Bonhomme où, après une petite collation, nous retrouvons notre cinquième équipage. Notre route se poursuit par un itinéraire montagneux, sous une pluie qui se transforme vite en neige entre le village du Valtin et le Collet, à proximité du col de la Schlucht.

Nous poursuivons vers le col des Feignes où nous retrouvons un sixième équipage, enfin un homme seul en plein désarroi, qui se réchauffe tant bien que mal. Il faut dire que venant de Meurthe et Moselle, il avait opté pour un raccourci qui lui permet juste de nous attendre, ce qu'il a fait très gentiment.

     
2019 Alsace Hautes Vosges (5)   2019 Alsace Hautes Vosges (7)
Philippe nous attend   au col des Feignes
     
2019 Alsace Hautes Vosges (11)   2019 Alsace Hautes Vosges (4)
Bernard vient de rejoindre le groupe   Point de rendez-vous
     

Nous poursuivons notre périple par la vallée du Chajoux dominant la commune de La Bresse. Par beau temps c'est magnifique ! Aujourd'hui c'est un peu dans la brume, voire dans le brouillard,

Nous arrivons enfin au but : à savoir la Basse des Feignes sur la commune de La Bresse. Nous y retrouvons notre septième équipage. Nous arrivons à 10h40 au lieu de 10h30 et ce retard n’est pas très apprécié !

 

La montagne des Lamas et Alpagas

Après la projection d'un film, les chutes de neige s'étant arrêtées, un guide nous fait visiter lamas et alpagas en milieu naturel.

Côté laine, c’est l’alpaga l’animal idéal, mais certains lamas particulièrement bien lainés peuvent aussi être tondus. N’oublions pas que l'alpaga possède une des plus grandes palettes de couleurs naturelles allant du blanc au noir en passant par des tons gris, beiges et marrons.

Côté tourisme, le lama est traditionnellement dans son pays d'origine un animal de bât. Quelques personnes en Europe exploitent déjà cette filière.

Côté débroussaillement, le lama peut s’avérer très utile. En raison des nombreux incendies de forêts qui ravagent le midi de la France, les propriétaires ont l'obligation de débroussailler à leurs frais les terrains alentours, d’accès parfois difficile. Pourquoi ne pas utiliser des lamas pour nettoyer les abords ? Nous notons au passage que la montagne des lamas est impeccablement tondue. Par ailleurs le site assez pittoresque offre un panorama sur tous les sommets alentour.

Côté pittoresque, notre tâche essentielle est de nourrir les lamas, avec quelques poignées de graines dans le creux des mains. Mais les lamas ne se précipitent pas. Pas question de passer outre : un lama mécontent, ça peut cracher ! Après cette visite d'une heure, un passage à la boutique s'impose.

         
2019 Alsace Hautes Vosges (12)   2019 Alsace Hautes Vosges (14)   2019 Alsace Hautes Vosges (12)
    La montagne des lamas    

 

L'auberge du Couchetat

Vers 12h30 après cette visite où nous avons nourri les lamas, c'est à notre tour de nous restaurer. Nous nous dirigeons vers l'auberge du Couchetat située à deux pas, sur la commune de La Basse des Feignes. Au menu : 

  • quiche de saumon,
  • joue de porc en civet, spaetzle,
  • fromage,
  • dessert au choix.
         
2019 Alsace Hautes Vosges (10)   2019 Alsace Hautes Vosges (16)   2019 Alsace Hautes Vosges (17)
    Auberge de Couchetat    
         

Le repas est très convivial dans un espace très chaleureux. Il est alors 15 heures, nous avons envisagé la visite du Musée de la guerre 39/45 sur la bataille des Hautes-Vosges. Mais ce musée, situé à 800 mètres de l'auberge, pourra faire l'objet d'une visite lors d'une prochaine balade. Le temps ne s'y prêtant pas, sachant que pour nos amis Alsaciens ou Meurthe et Mosellans, ce n'est pas la porte à côté, nous préférons reprendre nos autos et nous diriger vers des cieux toujours bleus, des pays imbéciles où jamais il ne pleut, où l'on ne sait rien du tonnerre… Merci Georges Brassens que les anciens connaissent bien !

     
2019 Alsace Hautes Vosges (18)   2019 Alsace Hautes Vosges (19)
Prêts pour   le retour

 

Un grand merci à Bernard, l'animateur de notre région pour sa confiance en notre organisation. Prochain rendez-vous en juin pour le traditionnel pique-nique.

 


2019 - Salons - Strasbourg

0000 Panorama AlsaceStibling 12ème salon Auto-Moto Classic de Strasbourg

 

du vendredi 26 au dimanche 28 avril 2019

Texte et photos de Bernard Stibling

0000 Lire Article


2019 - Alsace - Guebwiller

0000 Panorama AlsaceAlsaceVirée dans le Haut-Rhin

Guebwiller et les Hautes Vosges
 

Dimanche 24 mars 2019

Bernard Stibling

Photos Philippe Royer - Bernard Stibling

 

Cette première sortie printanière s’est déroulée sous un grand soleil, malgré une bise encore bien fraîche.  Pour cette remise en route de nos autos après cette longue pause hivernale, quatre équipages, dont votre serviteur avec Fabienne, se sont retrouvés au rendez-vous fixé à dix heures sur le contournement de Colmar, au parking de la cave vinicole Wolfberger. Ce sont principalement nos amis Meurthe-et-Mosellans qui sont présents avec un nouveau membre Bernard Hirtz, venu en Triumph TR 250 décapotée. Bigre, il est courageux et ne fait pas semblant ! Bienvenue dans notre groupe d’amis.

Après ces retrouvailles, avec fricassée de museaux d’usage, nous mettons le cap sur Guebwiller, la cité des Schlumberger. Nous empruntons la route nationale qui longue le vignoble haut-rhinois. L’accès au « Rétrorencard », situé sur la place de l’Hôtel de Ville, n’est pas aisé. Les très nombreux visiteurs provoquent un gros bouchon. Nous avons effectué une courte halte où notre ami Pascal Rouhaud nous a rejoint avec sa Jaguar Type E Serie 1. Pendant ce court laps de temps, j’en ai profité pour aller rencontrer d’anciens amis et voir les autos exposées, notamment les populaires françaises d’avant et après-guerre, dont une très belle Delahaye 135. On a admiré de beaux roadsters et une Facel-Vega. Nos Triumph faisaient également partie de cette belle exposition.

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2019 Alsace Guebwiller (1)   2019 Alsace Guebwiller (2)   2019 Alsace Guebwiller (3)   2019 Alsace Guebwiller (4)
             
2019 Alsace Guebwiller (5)   2019 Alsace Guebwiller (6)   2019 Alsace Guebwiller (7)   2019 Alsace Guebwiller (8)
             
2019 Alsace Guebwiller (9)   2019 Alsace Guebwiller (10)   2019 Alsace Guebwiller (11)   2019 Alsace Guebwiller (12)
             
2019 Alsace Guebwiller (13)   2019 Alsace Guebwiller (14)   2019 Alsace Guebwiller (15)   2019 Alsace Guebwiller (16)
             

 Cette courte pause est trop brève, il est déjà temps de repartir pour un trajet d’environ une heure devant nous mener à l’Auberge du Ried située sur les hauteurs de Wasserbourg, près du Petit-Ballon. En partant de Guebwiller, nous avons emprunté les belles routes forestières en passant par les beaux villages de Soultzmatt et Wintzfelden dans la vallée noble. S’ensuit un passage par le col du Firstplan juste réouvert, jusqu’au village de montagne Wasserbourg.

2019 Alsace Guebwiller (17)A l’auberge, nous rencontrons énormément de touristes et de randonneurs, tout ce qu’il y a de plus logique. Margot, la patronne bien connue de l’auberge, nous a réservé une partie du parking. Une fois les autos garées, un repas de la ferme « pantagruélique » mitonné en personne par la patronne nous attend, le tout dans une ambiance montagnarde restée authentique. Un menu mémorable : en entrée une tourte de la vallée avec salade verte, en plat principal un succulent kassler sauce au vin et champignons, accompagné de pommes sautées rustiques, en dessert la tarte maison où la coupe glacée maison qualifiée de « géante », n’est pas Philippe ? Après de telles agapes, nos Triumph repartent quelque peu plus lestées, les estomacs sont calés pour deux jours au minimum, le tout dans une grande convivialité. Dans ces moments, comme toujours, le temps passe très vite, trop vite.

Vers quinze heures trente, avec un net retard, il est temps de remonter dans nos autos pour la suite de notre journée, à savoir une balade nous menant vers la ville de Munster, pour monter le Col de la Schlucht bien enneigé avec ses pistes encore ouvertes, pour nous rendre au Col de Bonhomme, via la très belle vallée du Valin jusqu’à Plainfaing.

C’était le moment choisi pour se séparer autour du pot de l’amitié. Le prochain rendez-vous organisé par les régionaux de l’étape Evelyne et Gilbert Mangel sera la sortie à La Bresse, dimanche 28 avril 2019 dans la région de Nancy toujours dans les Hautes Vosges, à l’occasion de la journée des véhicules d’époque patronnée par la FFVE.