Pour adhérer à l'association, allez sur cette page.

Si vous êtes déjà membre du TCF et que vous désirez ré-adhérer, suivez ce lien.

et visite d'un musée

17 octobre 2021

Par Bernard STIBLING

Compte-rendu de la sortie
Photos/Vidéo/Divers

Après une année 2021 « covistique » restant compliquée jusqu'à cet été, quel plaisir de pouvoir sortir encore une fois avec nos autos préférées, avec les masques de protections et pass sanitaires pour être en conformité si besoin. Pour cette deuxième et dernière sortie de la région « Alsace » du club, j’avais convié les neufs équipages d’inscrits à nous retrouver à Ebersmunster près de Séléstat dans le ried alsacien. Le rendez-vous était fixé à 9 h 45 précise sur le parking situé face à la très belle basilique du village. En arrivant, six autos étaient déjà en place. Les retrouvailles avec « fricassée de museaux » furent très chaleureuses et non feintes à juste titre, car un an et demi d’attente pour se retrouver, c’est long... Nous sommes repartis dans la foulée pour le village voisin de Hilsenheim où nous attendent les amis Doris et Francis Haegeli pour nous présenter leur très belles collections répartis sur deux halls.

Avant de démarrer la visite dans le premier hall, j’ai souhaité la bienvenue à tous les équipages participants avec une pensée toute particulière pour mon grand ami François Becker décédé cet été d’une longue maladie. Il va de soi que j’ai remercié nos amis Haegeli de leur chaleureux accueil

La région « Alsace » du club a déjà eu l’occasion de visiter une partie de cette collection il y a déjà quelques années, entretemps des très belles autos se sont rajoutées, et non des moindres, comme les beaux cabriolets Peugeot 201, 202, 301 et  complété par des Peugeot 203, 302 et 402 du fameux préparateurs Darlmat rien que ça. Ensuite l’ami Haegeli nous a montré sa très belle Bugatti type 44 dont il vient de terminer la restauration mécanique avec un beau « polie-lustré» de la carrosserie, rien à redire et splendide, avec à ses côtés un belle type 35 « grand-prix », une auto originale dans son jus, et bien sûr pas une reconstruction avec des pièces argentines comme c’est la grande mode à l’heure actuelle. Dans ce premier hall sont visibles des anglaises comme deux roadsters Jaguar type E série 1 à planchers plats « flat floor » dont une avec son très rare hard-top d’origine, un peu plus loin figure toujours en bonne place le Triumph Roadster 1800 dans un beau jus ainsi qu’une très belle Salmson.

Avec un peu de retard sur le timing, il est temps de remonter dans nos autos pour nous rendre à l’entrée du village dans le deuxième et nouveau hall où d’autres surprises nous attendaient. Quand je dis surprise, le mot n’est pas exagéré. Une fois la grille levée, les fameux roadsters Peugeot se présentent à nos yeux ainsi qu’une très belle Rolls Royce 20/25. Un peu plus loin toujours de belles populaires d’après-guerre comme cette Citroën Traction 15/6 limousine avec séparation et malle plate, non loin de là se trouve un beau cabriolet Simca Océane là aussi dans un très beau jus. Ensuite pour l’ensemble des équipages, une grande surprise se présente à nos yeux. En effet Francis Haegeli a rajouté une corde à son arc à savoir l’avion de collection qu’est ce petit « Pou du Ciel » de l’année 1933 soit l’ancêtre des actuels U.L.M moderne. En regardant de plus près cet avion, je me suis dit que j’ai déjà vu un modèle de ce genre, mais où ? Ce n’est que le lendemain de la sortie, en consultant mes photos et documents que j’ai trouvé la réponse. J’avais vu un avion identique et restauré il y a trois ans en 2018. Il était exposé à ce moment à l’Atrium de la Maison de la Charente Maritime à LA ROCHELLE. Pour l’histoire, il faut savoir que ce petit avion a été crée à l’époque par Henri Miguet au début des années 1930. L’avion est vendu en pièces détachées afin que tous les amateurs moins fortunés peuvent s’offrir l’objet de leur rêve, ce qui était une prouesse à cette époque.

Comme d’habitude dans ces moments, la matinée a passé rapidement, et vers 11 h 45 il est temps de repartir vers SCHERWILLER où nous attend un excellent repas au restaurant LA COURONNE chez notre ami et membre Didier Roeckel. Arrivés sur place, c’est pas de chance, tous les équipages étaient obligés de garer leurs autos un peu plus loin au parking de la Mairie du village. Une fois nos pass sanitaires enregistrés à l’entrée du restaurant, nos masques sont tombés et place à la bonne humeur.

Ce n’est que vers 16 h que notre groupe s’est séparé en nous promettant de se revoir l’année prochaine au printemps pour de nouvelles sorties si possible dans des conditions normalisées comme les années précédentes.

Bernard STIBLING

plaque contact

Retour aux autres informations du TCF Alsace

 
Web Analytics
Sauvegarder
Choix utilisateur pour les Cookies
Nous utilisons des cookies afin de vous proposer les meilleurs services possibles. Si vous déclinez l'utilisation de ces cookies, le site web pourrait ne pas fonctionner correctement.
TOUT ACCEPTER
TOUT REFUSER
Analytics
Outils utilisés pour analyser les données de navigation et mesurer l'efficacité du site internet afin de comprendre son fonctionnement.
Google Analytics
Accepter
Décliner