2013 - Mot du Président - Editorial

Chazaud 4

Quatrième trimestre 2013

par Jacques Chazaud

 



Le monde de l’automobile ancienne ne connaît pas la crise ! Les sorties clubs et manifestations diverses foisonnent, les salons font le (parfois trop) plein, les adhérents affluent dans les clubs …

Le Triumph Club de France n’est pas en reste : nous avons dépassé désormais les quatre-cents membres, et nos dix-huit sections régionales vous ont proposé une soixantaine de sorties ou événements en 2013 !

Les raisons de ce succès sont difficiles à appréhender. Sans doute, en ces périodes de crise morale et de manque de repère, le « c’était mieux avant » fait flores, la nostalgie des « bagnoles » de notre enfance faisant le reste (au moins pour les plus âgés…). Par ailleurs, nos véhicules modernes, fiables, silencieux, confortables, ne suscitent plus aucune émotion auprès du conducteur, et encore moins des passagers. On ne fait plus vraiment la différence entre un déplacement en voiture, par le train, en avion… ou en tramway, l’intention étant à chaque fois la même, arriver à bon port, confortablement, en toute sécurité.

Les ressentis dans nos anciennes, odeurs, bruits, inconfort, risque de panne imposant une stricte observation des cadrans, et le respect d’un entretien de base incluant quelques inspections basiques avant de prendre la route, sont le sel de la vie automobile, un excitant de neurones, un stimulateur des cinq sens…

C’est si bon ! Et on en redemande…

Surfez donc avec beaucoup de plaisir le site du Triumph Club de France, préparez vos Triumph, vos neurones et vos cinq sens pour une année 2014 tout aussi riche… année que je vous souhaite, avec un peu d’avance, pleine de bonheurs.