2019-02 - Vie du Club - Message de Cyril Fessy - IdF

0000 Panorama Ile de France2018 Voeux President Cyril Fessy   

 

Animation de la région Ile de France

Cyril Fessy - Président du Triumph Club de France

Février 2019

 

 
 

Chers Triumphistes Franciliens,

 

Vice-président de notre club et animateur de votre région depuis plusieurs années, Dominique Prieur nous a fait part de son désir de « passer la main », sa santé ne lui permettant plus d'assumer cette responsabilité.

Pour cela, il a proposé aux cadres de la région de se réunir chez lui, en ma compagnie, samedi 16 février dernier. Jean Pierre Combe, Daniel Houel, Benoît Jacquot, Pascal Mabire, Dominique Prieur, Gérard Véron et moi-même avons débattu de la région, de son activité et de son avenir.

A l'issu de ces débats, Daniel Houel a accepté de prendre la charge de l'animation de la plus grosse région du Triumph club de France, avec le plein support de l'équipe présente, et du bureau que je représentais. Effective immédiatement, sa nomination sera confirmée, comme le stipulent nos statuts, lors du conseil d'administration du 16 mars prochain à Troyes.

     
CA Prieur          Houel 2
Dominique Prieur   Daniel Houel
     

Le programme 2019 de la région Ile de France sera maintenu avec une première sortie le 24 mars prochain. Il sera éventuellement complété par des invitations à des rassemblements régionaux.

Le bilan du dernier Rétromobile a été également largement débattu. Le sujet sera repris lors du prochain conseil d’administration afin de décider des prochaines actions du club à propos de cet événement.

J'adresse un énorme merci à Dominique pour son implication sans réserve pour le club depuis de très nombreuses années comme trésorier, vice-président, animateur de la région Ile de France. Ses actions et avis, toujours mesurés, efficaces et conformes notre éthique, ont toujours été utiles à la pérennité et à l'ambiance du Triumph Club de France. Dominique nous fera le plaisir d'intégrer notre conseil consultatif, lors de notre prochaine assemblée générale, afin de continuer à nous faire profiter de sa grande expérience.

Je suis certain que Daniel est la bonne personne pour assumer cette tâche importante et que vous lui apporterez tous votre soutien afin que la région Ile de France continue à évoluer dans la direction que nous souhaitons tous pour vous apporter un maximum de convivialité autour de nos chères voitures. 

J’espère avoir le plaisir de croiser une majorité d'entre vous à Saint Malo lors du 31ème Event

 

Triumphalement votre.

 


 

2017-05 - Vie du Club - Moteur de Tracteur

2017 Vanguard Fergusson BandeauLamy 4 Les TR ont un moteur de tracteur agricole...

Légende ou réalité ?

 

Résultat d'une petite moisson sur la toile

mai 2016

Jean-Paul Lamy 

 

Parlons un peu de nos amis Anglais. Durant la seconde guerre mondiale, tout le Royaume-Uni s’investit sans hésiter dans un redoutable effort de guerre. La Standard Motor Company, qui détient la marque Triumph, fait son devoir. Pendant le conflit, son immense site de Conventry produit des moteurs d’avions. Mais au sortir de la guerre, comment rentabiliser l’outil industriel, cette usine géante de près de cent hectares, construite en 1938 ?

La guerre terminée, l’industrie réquisitionnée retrouve sa liberté. De l’autre côté de l’Atlantique, les accords sont rompus entre deux géants de l’industrie, Ferguson dans le domaine de la mécanisation agricole et Ford dans le secteur automobile, avec des procès à la clé, portant essentiellement sur les prestations réciproques et sur les brevets. Les ententes se défont et les cartes sont redistribuées.

Ferguson envisage de fabriquer des tracteurs en Europe. C’est là que les intérêts de Ferguson et de Standard convergent. Harry Ferguson et le président de la Standard Motor Company, Sir John Black, signent un accord qui a une portée considérable pour l’agriculture du vieux continent. Le 20 août 1946, le pacte est conclu. L’usine de Coventry produit certes des automobiles, notamment sous les marques Standard et Triumph, mais aussi des tracteurs Ferguson. Cette nouvelle activité, fort rentable, permet à la firme britannique de renouer avec les bénéfices pour développer son secteur automobile et partir à la conquête du marché américain.

Fruit de cette alliance improbable, une « succes story » voit le jour. La réussite du tracteur Ferguson, le célèbre « petit gris », sera le moteur au propre comme au figuré, d’une aventure industrielle sans précédent. Le partenariat Ferguson Standard se met en place. Côté agricole, Ferguson garde la maîtrise de la conception, du développement et de la commercialisation. Le tracteur TE-20 est mis sur le marché. Il est baptisé TE pour « Tractor England » et « 20 » pour sa cylindrée. Parmi ses atouts majeurs, un format compact, une prise de force adaptée et un système hydraulique de relevage trois points, novateur et performant. La production débute le 6 juillet 1946 et connaît un essor exceptionnel.

     
   Cliquez sur les images pour les agrandir.  
2017 Vanguard Fergusson Coventry 2017 Vanguard Fergusson Vanguard 2017 Vanguard Fergusson Accord
Usine de Coventry Standard Vanguard Harry Ferguson et Sir John Black
     

Petite mise au point moteur. Initialement, le TE-20 est équipé d’un propulseur américain Continental de 1.966 cc décliné en plusieurs versions, selon le carburant utilisé. En 1947, la version 1.850 cc du prototype Vanguard, adaptée à une destination agricole, remplace le moteur américain. En juillet 1948, le tracteur reçoit le moteur 2.088 cc de la Vanguard de série, réalésé de 80 à 85 mm. De 1947 à 1956, 219.222 tracteurs Ferguson TE-20 seront ainsi équipés d’un moteur Standard à essence.

La France prend une part active dans cette aventure. A partir de 1954, la société Standard Hotchkiss, détenue à 50% par la Standard Motor Company, assemble sous licence le tracteur TEF-20 dans son usine de Saint-Denis. Si le « petit gris » produit outre-manche doit son surnom à sa couleur empruntée aux navires de guerre, les modèles produits en France sont peints en rouge. Mais ils ne sont pas à conduite à gauche pour autant !

     
2017 Vanguard Fergusson TE 20 2017 Vanguard Fergusson Moteur 2017 Vanguard Fergusson TEF 20
Version anglaise TE-20 Moteur Standard Version française TEF-20
     

Dès le début des années cinquante, Triumph peaufine son prototype de roadster sportif TR et fait appel à la banque d’organes du groupe Standard, rentabilité oblige ! Le moteur de la Vanguard, dont la robustesse est reconnue, est choisi puis adapté à un usage résolument sportif. Ces modifications portent essentiellement sur une culasse spécifique dotée de deux carburateurs, un bloc cylindres renforcé et un carter différent.

Pour clore un débat qui divise toujours les passionnés et anime à l’envi les fanatiques des roadsters Triumph, ce ne sont pas les TR qui empruntent leur moteur au tracteur agricole, mais contrairement à une rumeur bien établie, c’est le célèbre « petit gris », indestructible et toujours en service dans nos campagnes, qui hérite finalement du moteur Standard, revu et corrigé pour aller aux champs.

Qui de l'œuf ou de la poule ? Elémentaire mon cher Watson !

 

NDLR : Tous ces éléments ont été recueillis sur internet et rien ne garantit l’exactitude des faits, dates et chiffres cités ici. Tout complément d’information dont l’objectivité est reconnue est le bienvenu. Merci.

 


 

2016-08 - Vie du Club - Ecologie

Triumph Dix Voitures CinemaLamy 4 Comment devient-on écolo-compatible ?

Humour ou réalité

septembre 2016

par Jean-Paul Lamy 

 

Il m’a bien fallu m’y résoudre, je viens d’immatriculer ma voiture en carte grise collection. Pourquoi m’obstiner à refuser de participer au bel élan écologique qui va sauver la planète ? Autour de moi, la plupart de mes amis ont déjà mis leur Triumph au « vert ». Parmi les dernières dispositions qui promettent un avenir radieux aux voitures anciennes, trois d’entre elles ont particulièrement retenu mon attention. Le constat qui en découle est… miraculeux !

  •  Mon ancienne voiture pollue moins depuis qu’elle est en carte grise collection. En effet, l’accès du centre de Paris le week-end m’est dorénavant possible, peut-être pourrai-je ensuite rouler partout sans contrainte, même en semaine.
  • Mon beau cabriolet est de plus en plus sûr grâce à son nouveau label collection. La preuve : un contrôle technique tous les cinq ans s’avère suffisant, remplaçant la vérification de rigueur tous les deux ans. La fiabilité de l’auto progresse d’une manière surprenante qui m’échappe un peu.
  • Je peux enfin arborer une plaque d’immatriculation sur fond noir, en lieu et place des nouvelles, certes photogéniques pour les radars, mais inélégantes à souhait et qui auraient dénaturé ma belle et si jolie voiture.

Sous les feux de l’actualité, ce sont quelques-unes des mesures phares de nos dirigeants éclairés. Pourquoi s’évertuent-ils à nous faire croire qu’il s’agit d'une approche rigoureuse et scientifique des problèmes liés à l’environnement, surtout pas d’une démarche politique ?

La révolution en cours ne s’arrêtera pas à quelques mesures stigmatisant en priorité les gens modestes, obligés de rouler dans une voiture « mazout » époumonée et fumante, pour rejoindre un lieu de travail éloigné de leur domicile, refoulé loin des centres-villes pour des raisons économiques. Le social a ses raisons que la raison ne saurait croire !

2016 Tribune Libre Ecologie (1)Pour préserver notre environnement, nos énarques laissent libre cours à leur imagination fertile, aussi débordante que débridée. Voici le type de mesures déjà prises ou qui nous menacent à court ou moyen terme :

• réduire encore et encore la vitesse sur autoroutes, routes et chemins vicinaux,
• fermer les voies automobiles rapides pour ralentir drastiquement le trafic,
• installer chicanes et autres ralentisseurs, plus dangereux que vraiment efficaces,
• conserver les points bloquants et accidentogènes, pour préserver la flore et la faune,
• ne rien imposer aux transporteurs routiers, vu leur pouvoir de nuisance,
• limiter la vitesse des avions pour diminuer consommation et pollution.

2016 Tribune Libre Ecologie (2)En même temps, dans une logique qui m’échappe toujours, nos technocrates ont mis en œuvre et projettent d’autres mesures contreproductives au plan écologique. Loin de toute idée de corruption, les puissants lobbies conservent le pouvoir qui leur réussit si bien :

• éloigner les aéroports et les gares des centres-villes,
• abandonner les lignes de chemin de fer secondaires peu rentables,
• interdire le ferroutage, en raison paraît-il du coût des infrastructures,
• ne pas contrarier, mais encourager le développement du transport routier,
• persister à favoriser le développement des ports maritimes étrangers,
• reporter toute mesure intelligente, dès lors qu’elle présente un risque sur l’emploi,
• exporter finalement les rares industries qui demeurent sur notre sol national.
 

2016 Tribune Libre Ecologie (3)Enfin il faut remplir les caisses. Donc l’heure est davantage à la répression qu’à la prévention. Loin du monde réel dans lequel nous vivons, bien à l’abri des tracasseries administratives qu’ils imposent, nos politiques envisagent « démocratiquement », pour nous le commun des mortels, les mesures d’accompagnement appropriées :

• sous-traiter la répression routière à des entreprises privées,
• développer des radars de plus en plus sophistiqués, pourquoi pas des drones,
• favoriser la délation, comme le font si efficacement nos amis helvètes,
• retenir les amendes à la source, ce serait si tendance.

2016 Tribune Libre Ecologie (4)J’exagère sans doute un peu, j’en oublie sûrement, mais comme nous tous, je serai dans l’obligation me soumettre aux diktats d’une administration dont l’unique objectif serait de nous « cocooner » dans un monde meilleur, il va de soi pour notre plus grand bonheur.

2016 Tribune Libre Ecologie (5)Face à la belle avancée du progrès, quelle régression ! Un pied sur l’accélérateur et l’autre sur le frein ! Si la gestion au jour le jour au gré des sondages l’emporte sur une vision à plus long terme, que vont devenir nos derniers espaces de liberté ?

 


 

2015 - Actualités - 60 ans de la TR3

2015 TR3 Bruhat 60 Ans

 

Lamy 4 

TR3 - 60 ans de success story - 1955-2015

  

mai 2015

par Jean-Paul Lamy

 

 

Emblématique Triumph TR3, digne héritière de la TR2 ! Tout un style, tout un art de vivre, toute une époque !

Sacré roadster anglais, rustique à souhait, avec son long capot, son regard saillant, ses hanches délicieusement galbées, ses portières échancrées pour rouler coude au vent, pourquoi-pas « singing in the rain ». Voiture inconfortable, « so british indeed » aux lignes à la fois brutes et sensuelles, complice efficace des dragueurs des années soixante... Ah nostalgie, quand tu nous tiens !

La TR3 avait tout pour plaire : un look ravageur, des robes légères aux couleurs primesautières, un cockpit plutôt intimiste, des décibels envoûtants. Succéder à la TR3 ne fut guère facile. Ses petites sœurs et autres jolies cousines anglaises s'embourgeoisèrent trop pour lui faire de l'ombre. C'est finalement pour tous ses défauts qu'elle est si prisée aujourd'hui et qu'elle n'a pas vieilli dans nos cœurs. Le désir qu'elle suscite n'est pas prêt de décliner.

Les soixante ans de la TR3 ne laisseront pas indifférents tous nos amis et c'est avec bonheur qu'ils participeront aux sorties du Triumph Club de France au volant de leur fidèle compagne. Les années ont passé, la petite anglaise est devenue un peu cougar, mais qu'importe, le plaisir est toujours là...

 


 

2013 - Tribune - Forum ou Site Internet

Triumph Dix Voitures Cinema

Forum ou site internet ? A chacun son rôle 

Février 2013
2013 Tribunal MailletBureau du Triumph Club de France
 

 
Ce n’est pas en ces termes qu’il faut aborder les outils de communication du Triumph Club de France. Ne dites plus Forum « ou » site internet, mais pensez Forum « et » site internet. Le forum et le site sont deux vitrines de l’activité de notre club, ouvertes à tous. Ce sont également deux tribunes bien distinctes. Ces outils de communication modernes sont d’abord et avant tout les vôtres.


2013 Triumph TR3A MoteurL'objectif du forum est de diffuser de l’information et d’animer un débat permanent et passionnant sur tout ce qui touche à nos chères Triumph : actualité, technique, expériences vécues, avis et recommandations, conseils. Cette liste n’est pas limitative. Le forum s’adresse à tous les amateurs de Triumph, qu’ils soient déjà membres du club… ou pas encore.

2013 Triumph TR3A InterieurLa vocation du site internet est d’être le reflet de la vie du club. Le site présente les programmes internationaux, nationaux, interrégionaux et régionaux. Il permet de s’inscrire à toutes les manifestations. Le site publie le compte rendu des nombreux événements qui jalonnent la vie de notre club. Rappelons qu’une partie des informations du site demeure réservée aux membres du club pour des raisons juridiques : activités réglementées et droit à l’image.

2013 Tribune MicroLe forum comme le site ne vivront que s’ils sont dûment mis à jour et régulièrement alimentés, c’est là que nos membres ont un rôle déterminant à jouer. Manifestez-vous sur le forum pour tout ce qui touche aux belles Triumph et ce ne sont pas les sujets qui manquent. Envoyez au responsable du site vos billets d’humeurs, les informations que vous désirez diffuser, les photos dont vous voulez nous faire profiter, bref tout ce que vous voulez partager avec les autres membres du club.

Le forum et le site ne sont pas exclusifs l’un de l’autre. Loin d’être concurrents, ils sont complémentaires avec une seule ambition et non des moindres : couvrir tous les domaines qui intéressent à juste titre tous les amoureux des Triumph et inciter ceux qui ne sont pas encore membres de notre club à nous rejoindre.

A très bientôt sur le forum « et » sur le site internet.

     


  • 1
  • 2