Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
Corsica 1 Corse 1
2019 Event 1 0000 Bretagne 1
2017 TR Euromeeting 1 0000 Drapeau Espagnol 1
   

2019 Perigord Cordouan Phare Dans la série « Les Triumph s'affichent »

Saison 7 - Episode 8 - Région Périgord

15 août 2019

 

Quand les anciennes se sentent pousser des ailes !

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

Cinéma en plein air : Belvès, aérodrome de Camp César et Urval, avant et après la séance, pour le RV des interprètes et «l’after».

Durée du long métrage : 12h

Genres : comédie humaine, aventures, chronique familiale

Stars principales : 3 Spitfire - 3 TR4A IRS - 1 TR6 - 1 Stag - 1 Dolomite - 1 Vitesse remplacée au dernier moment par sa doublure Volvo - 1 Alfa-Romeo - 1 Skoda moderne pour cause de timing trop serré.

1ère apparition à l’écran : 1 Spitfire 1500 blanche

Artistes amateurs : tou(te)s les ami(es) «Triumphant(e)s» venus de quatre régions différentes pour contribuer et participer activement au tournage de cette sympathique sortie.

Avec la participation exceptionnelle de Roland Kupcic, maire d’Urval

Nombre de spectateurs : non communiqué

Depuis 2 ans, au 15 août, le meeting aérien de Belvès est l’occasion pour la bande de copains du Triumph Club Périgord de se retrouver pour y admirer les machines volantes et y exposer leurs anciennes sous les feux de la rampe et à la plus grande joie du public. Cette année, 25 (dont des représentants de Midi-Pyrénées, Bordelais et Auvergne) ont répondu présents au casting lancé par le réalisateur pour écrire et jouer un scénario toujours relax mais sans improvisation. Travelling sur l’accueil café programmé sur la place du joli village d’Urval avec des habitants et leur premier édile venus à leur rencontre. Puis toute l’équipe rejoint le plateau de Camp César, en décors naturels, au milieu des bois.

 

Avant de zoomer sur le meeting, petit flash-back sur le pique-nique géant et de qualité, organisé par l’ensemble des acteurs.trices qui avaient apporté des spécialités maison ou de leur région. La palme d’or revient aux canelés de Francine, une merveille dont personne ne se lasse. Quelle délectation de goûter à toutes ces saveurs salées, sucrées, régionales ou exotiques, solides et/ou liquides et, une fois encore, il aurait été possible de nourrir plusieurs troupes.

Mais place au direct avec le clap de reprise : c’est maintenant au tour des avions de faire le show devant une foule enthousiaste. Du Bréguet XIV au Messerchmitt, du Piper J3 au Sirocco an passant par l’Ecureuil, des séquences de haute volée et de voltige à les laisser pantois. Quant au clou du spectacle, juste avant la fin, deux «Rafale» de la patrouille technique, qui ont littéralement explosé le box-office et les tympans….. Durant tout l’après-midi les stars à quatre roues, incontestées et incontestables, toutes pomponnées pour la circonstance (merci aux maquilleuses) montrent aussi leurs ailes et jouent la promotion du club, allant jusqu’à relever leurs capots, signant des autographes, et se laissant photographier avec complaisance, toutes heureuses de faire plaisir à leurs fans de tous âges. Hormis un entracte de courte durée, le show dure tout l’après-midi.

 

 Comme pour la plupart des films aujourd’hui, avant d’inscrire le mot fin sur l’écran, place au making of, un petit bonus de montage de scènes incontournables : le buffet somptueux du déjeuner et le plaisir qu’éprouvent les participant(e)s à se le partager, l’activité relax ou mini sieste entre deux prises de vue et enfin, l’allocution très sympathique de Roland Kupcic lors de l’apéritif improvisé du soir.

Au nom de sa commune, remercie les Triumphistes d’être venus dans son village. En guise de souvenir, il décerne au metteur en scène d’un jour entouré de tous les acteurs, une plaque-rallye illustrant Léon Poirier, cadreur et monteur des films « La Croisière Jaune » et « La Croisière Noire », plaque réalisée en hommage à ce réalisateur de nombreux documentaires qui se retira à Urval, dont il fut maire de 1959 à sa mort en juin 1968.

En scène finale, plan serré sur la terrasse du « Veilleur d’Urval », le restaurant savoureux et chaleureux d’Adrien qui a mitonné le dîner apprécié pour toute la troupe qui a mis l’ambiance…

     
   
     

C’est promis, ils écriront un nouveau scénario l’an prochain, même heure, même lieu, heureux de se retrouver pour faire vivre la saison 8 de leur histoire. Mais d’ici là, se sera déroulé le premier septembre à Rions l’épisode 9 de la saison 7 (2019).

Le titre est déjà défini, « Mascaret, surfer la vague », tout un programme qui, après l’air du Périgord, enchaîne l’eau de la Garonne.

Fin

Générique

3 Chantal (Périgord & Bordelais) / 2 Monique (Midi-Pyrénées & Bordelais) / Maryline (Auvergne) / Cathy (Midi-Pyrénées), Christine, Colette, dernière adhérente en date, Francine, Nicole, Marylène (Périgord)

&

3 Michel (Bordelais, Midi-Pyrénées, Périgord / 2 Alain (Bordelais & Périgord) / Pascal, Gérald (Midi- Pyrénées) / Patrice (Auvergne) / Gilles, Hervé, Philippe, Thierry (Périgord).

     
     

Note des réalisateurs Philippe & Alain : un grand merci à tous pour votre implication sans faille dans la vie bien rythmée du Triumph Club de France Périgord et une salve d’applaudissements à Michel et Gérald en charge de la photographie.

 



© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla - Licence GNU/GPL           V02.5