Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
0000 Retromobile 1 0000 Ile de France 1
2018 Franco Suisse 1 0000 Franco Suisse 1
2018 Event 1 0000 Champagne 1
0000 Magny Cours 1 Bourgogne 1
2017 TR Euromeeting 1 0000 Drapeau Allemand 1
2016 Entente Cordiale 1 France 1 Verte
0000 Splendida Sicilia 1 0000 Drapeau Italien 1
Imprimer Envoyer

2015 Actualite Quarante Ans Bandeau
  
Magris 3   
 

0000 ContactLes quarante ans du club

mai 2015

par Georges Magris



Quarante ans... C'est l'âge de la maturité dans toute sa force, dans toute sa splendeur ! Quelle fierté pour notre association d'avoir su prospérer harmonieusement durant quatre décennies, d'être devenue aujourd'hui un prestigieux club de marque au succès reconnu. Après des années de croissance continue, l'effectif du club commence à se stabiliser à l'échelle du parc de Triumph encore en circulation dans notre beau pays.

Un peu d'histoire. En 1975, lors de la naissance du Triumph Club de France, la marque était encore en activité. Elle avait ses inconditionnels, les pionniers de notre club. Certes, c'en était fini de la production de la fabuleuse lignée des TR2 à TR6. Pour survivre, il fallait complètement renouveler la gamme, adopter des technologies résolument modernes, abandonner les voitures à châssis séparé pour des caisses monocoques. Mais en pleine crise économique, une telle mutation était irréalisable. Dans une situation financière désespérée, avec une vision doctrinaire de la réorganisation de l'industrie automobile britannique, le groupe British-Leyland imposait ses diktats et son idéologie mortifère. La maladie incurable se développa dès 1980, faute de mesures salvatrices prises à temps. L'apparition tardive de la TR7 puis de la confidentielle TR8 n'apporta pas la rémission attendue et l'agonie se prolongea jusqu'en 1984. La firme ne produisait plus alors qu'un modèle banal sous licence, une Honda Ballade baptisée pour l'occasion « Acclaim » qui signifie bravo en anglais. Bel humour noir ! Clap de fin !

Au cours de l'année 1994 le groupe BMW, à l'apogée de sa réussite financière, racheta les restes du groupe British-Leyland en déconfiture. Il conserva la marque « Mini », pépite qu'il sut valoriser à merveille, la sauvant d'une mort certaine. Quant aux marques moribondes devenues sans avenir en occident, il les brada sans vergogne à l'empire du milieu, assumant cyniquement le risque de voir les « Rover » et « MG » déjà certifiées en Europe revenir tel le cheval de Troie. Mais en fin stratège, BMW conserva la marque Triumph. Le puissant groupe allemand saura-il demain ressusciter la marque d'hier au passé prestigieux ? En attendant, notre souvenir ce sont les beaux jours de Triumph. La belle légende l'emporte heureusement sur la triste réalité.

Revenons sur les quarante années de la vie de notre club qui furent autant d'années de bonheur pour ses membres. Une politique de proximité conduit à la création de régions qui nous permettent de nous rencontrer plus fréquemment sans trajet d'approche trop long. Nous mettons aussi sur pied des sorties inter-régionales pour élargir encore le champ de nos activités. Enfin, nous proposons à nos membres des stages de perfectionnement technique sur nos anciennes. Demandez leur avis aux chanceux qui y ont assisté, ils sauront vous inoculer l'irrépressible envie d'y participer.

Avec ses grandes manifestations nationales, notre club atteint la dimension critique nécessaire à son essor. En quarante années d'existence, nous avons organisé vingt-six « Triumph Events », soit vingt-six rassemblements nationaux connaissant chaque année un succès grandissant. C'est là que l'on voit que notre club est une grande famille « bien dans ses autos ». Au niveau international, le Triumph Club de France vient d'obtenir la reconnaissance formelle de ses partenaires étrangers, challenge loin d'être évident. Nous sommes fiers de cette nouvelle légitimité. C'est ainsi qu'il nous incombe l'honneur d'organiser en 2017 « l'Euromeet », le rassemblement annuel des clubs européens de la marque. Pour assurer la réussite de l'événement, il se déroulera au cœur du vignoble bourguignon.

Nous avons l'avenir devant nous. A nous d'en tirer le meilleur parti possible en développant les différents atouts qui font notre force : une marque notoire, de nombreux adhérents, une implantation régionale pertinente, des animateurs efficaces que nous ne saurons jamais assez remercier. Nous continuerons nos actions couronnées de succès : nombreuses sorties, présence dans les principaux salons, aide technique de qualité, services destinés à nos membres comme les petites annonces bien appréciées. Bien entendu, nous nous efforcerons d'améliorer encore les outils de communication dont nous sommes fiers à juste titre : la revue « Triumph Express », le site internet et le forum.

Tous nos espoirs sont fondés sur une évolution harmonieuse de notre club. Il nous faut communiquer plus largement notre amour, contagieux espérons-le, des voitures anciennes et des Triumph en particulier. Nous devons attirer des jeunes, les faire participer à nos sorties en espérant que cela les incitera à acquérir bientôt leur première Triumph. Certes, la possession d'une belle TR nécessite quelques moyens, mais il existe de nombreuses autres Triumph parmi lesquelles des modèles populaires bien sympathiques. Qui saurait résister au charme d'une jolie « Spitfire » ou d'une mignonne petite « Britt » ? A nous les petites anglaises !

Enfin, nous célébrerons plus particulièrement ce quarantième anniversaire lors de deux manifestations emblématiques. Nous commencerons par une participation exceptionnelle et festive aux célèbres « Classic Days » de Magny-Cours. Ensuite, au cœur du Périgord, nous vivrons une édition spéciale 2015 du « Triumph Event » qui fera date. Que de bonnes surprises nous attendent, on compte sur votre venue.

  

40 ans... Bon anniversaire à notre sympathique Triumph Club !

 


 

 

© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla 1.5.26 - Licence GNU/GPL           V02.5