Quoi de neuf ?

0000 Derniers Articles 1 France 1 Verte
0000 Vichy 1 France 1 Verte
0000 Forez Acte 3 1 France 1 Verte
2018 Franco Suisse 1 0000 Franco Suisse 1
2018 Event 1 0000 Champagne 1
2017 TR Euromeeting 1 0000 Drapeau Allemand 1
2016 Entente Cordiale 1 France 1 Verte
0000 Splendida Sicilia 1 0000 Drapeau Italien 1
Imprimer Envoyer
2014 TCF Logo

        

Perigord

 

Auvergne

 

 

Le Périgord en Auvergne

 

Sortie interrégionale

du vendredi 3 au dimanche 5 juillet 2015

par Jean-Paul Lamy

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.


Bienvenue au pays des volcans
 

Ils sont venus, ils sont tous là... Il y a les fils de l'Helvétie, les cousins des autres régions, Bordelais, Bourgogne, Ile-de-France, Midi-Pyrénées, Périgord, Poitou-Charentes, Rhône-Alpes, Savoie, tous accourus dans cette belle Auvergne ! La chaîne des Puys est un extraordinaire terrain de jeu pour nos Triumph de tout âge et de toutes familles. Notre club n'est-il pas celui de toutes les Triumph ?  

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2015 Auvergne Perigord Bandeau 1

Les vingt équipages sont accueillis au Relais des Puys, établissement tenu par Isabelle et Valéry Esbelin, membres de notre club. Remise des petits cadeaux de rigueur : road-book, plaque de rallye, fond éditorial des offices du tourisme de la région, chocolat qui ne tarde pas à devenir liquide pour ceux qui ne sont pas hébergés sur place. Tout le monde se retrouve autour de l'apéritif, pris en terrasse malgré la chaleur étouffante.

Le shérif est bien là, grand chef orné de tous ses attributs. La canicule aidant, il a troqué son casque à plumes officiel pour un léger pantacourt, tendance et seyant. Ainsi relooké, il complète d'une foule de précisions le discours concis de son associé périgourdin avec qui il organise cette sortie. Il conforte ainsi son autorité de calife régional. Méfiez-vous de l'Auvergne conquérante !

  

2015 Perigord Auvergne JPL Drapeau 2015 Perigord Auvergne JPL Relais des Puys 2015 Perigord Auvergne JPL Parking
2015 Perigord Auvergne JPL Austin Healey 2015 Perigord Auvergne JPL MG 2015 Perigord Auvergne JPL Britt
  Relais des Puys  

 

 
Triumph or not Triumph


C'est chouette un cabriolet dès qu'il fait beau. Mais par ces temps caniculaires, la tentation de se préserver de la chaleur ambiante est forte, bien à l'abri dans une voiture moderne climatisée. C'est ainsi que de gentils camarades ont laissé leur Triumph au garage et ont choisi des véhicules qui devront attendre encore de nombreuses années pour pouvoir prétendre au statut envié de voiture de collection. En attendant, la proportion de vraies Triumph va régressant. Certes, il y a quelques enfants illégitimes dûment adoptés, mais au-delà de ces quelques gestes bien charitables, il est à craindre que la famille recomposée prenne le pas sur la famille d'origine.

 
Randonnée dans les Combrailles
 

Cette première étape nous conduit dans la haute vallée de la Sioule. Du haut d'un promontoire abrupt, nous admirons en contrebas les célèbre méandres de Queuille, avant de faire demi-tour pour aller boire le café au centre du bourg voisin.

Certains aiment à partir au plus tôt et cela peut entraîner quelques désagréments. Ainsi, l'histoire nous renvoie à la bataille de Fontenoy : « Messieurs les Anglais, tirez les premiers ! ». A l'abri d'un chapeau colonial identitaire, haut perché au volant de sa MGB « Iris blue » plus neuve que neuve, notre ami Watson s'embusque en pole position et démarre en trombe avant les autres. Il roule plus vite que ses petits camarades et arrive bien avant eux. Mais ce côté « premier de la classe » se paye cash. Faute de connaître les autorisations de crédit accordées par les organisateurs et tenues secrètes, il paye de ses deniers le pot d'accueil des premiers arrivants à chaque étape. Le shérif le remboursera-t-il ? Pour se refaire, il ne reste à notre ami Watson que la solution la plus élémentaire : organiser à son tour une sortie inter-régionale à Mazamet ? « Messieurs les Anglais, tirez encore les premiers ! ».

Notre ami Serge déborde d'imagination. Comment tendre la monnaie au péage quand on roule en Morgan à conduite à droite ? Bricoleur de génie, il a conçu une longue perche terminée par un gobelet. Faudra-t-il proposer cette éprouvette bien pratique à la boutique du club ?

 

Cascade inattendue

Le programme prévoit une halte à Montfermy, joli village perdu, pour marquer une pause sous un soleil agressif. Mais plutôt que de rester à discuter mécanique sur le parking surchauffé, nous nous offrons un supplément au programme initial. Pourquoi ne pas aller visiter la cascade toute proche ? Là, tout n'est que calme et volupté : un joli petit pont de bois, une verdure reposante, une eau qui entraine avec elle une fraîcheur bienvenue. Personne ne regrette cette petite excursion impromptue et beaucoup d'entre nous reviendront dans cet endroit idyllique. Avis aux organisateurs des prochaines sorties auvergnates.

 

2015 Perigord Auvergne JPL Meandre 2015 Perigord Auvergne JPL Montfermy 2015 Perigord Auvergne JPL Morgan
Méandre de Queuille Cascade de Montfermy Perche à péages

 

Repas bien arrosé

 

De retour à nos autos, nous suivons la vallée de la Sioule jusqu'à Pontgibaud. Nous passons sous le viaduc de l'autoroute qui paraît minuscule là-haut dans le ciel bleu. Le programme prévoit une halte devant un atelier de lave émaillée, celui-là même qui a produit l'insigne de notre club en cadeau souvenir, petit certes, mais pesant son poids. Nous nous initions ainsi à l'art des émaux sur lave.

Nous faisons route vers l'auberge de Mazayes, perdue au fond d'un ravin que l'on ne découvre pas par hasard. Bonne ambiance auvergnate interrompue par une averse aussi violente qu'inattendue. Les heureux propriétaires de cabriolets se précipitent pour rhabiller leur belle en tenue de plage qui se dorait jusque-là au soleil brûlant. A peine les délicates opérations de mise hors d'eau terminées, la pluie cesse aussi brutalement qu'elle est arrivée. Au terme de notre déjeuner auvergnat, nous regagnons les autos pour rejoindre le Puy-de-Dôme après avoir franchi le col de Ceyssat.


2015 Perigord Auvergne JPL Mazayes 2015 Perigord Auvergne JPL Lave Emaillee 2015 Perigord Auvergne JPL Boutique
Auberge de Mazayes Lave émaillée Boutique de l'artisan

 

A l'assaut du Puy-de-Dôme
 

Pas un nuage au sommet du Puy-de-Dôme, nous allons donc grimper au sommet du célèbre volcan, belvédère offrant de splendides panoramas. Depuis quelques années, l'accès ne se fait plus qu'à pied ou en train.

Agnès s'était juré que tant qu'elle pourrait grimper à pied au sommet du Puy-de-Dôme, elle n'emprunterait jamais ce foutu train qui permet à individus sans mérite de jouir d'une vue magnifique, juste récompense d'un bel effort. Aussi, elle écoute ses voix qui lui intiment l'ordre de ne pas trahir son engagement : bergère, elle se doit de garder les autos au pied de la montagne. Les possesseurs de Triumph ou autres cousines sont rassurés de voir leur voiture sous bonne garde. Le groupe se dirige vers la gare de départ, un bâtiment moderne et surdimensionné digne d'un aéroport international. Nous attendons le prochain départ.

Puis le petit train s'en va dans la montagne. Nos amis suisses sont rassurés, le « Panoramique des Dômes » est bien un train à crémaillère de fabrication helvétique. Nous débarquons dans la gare supérieure souterraine, puis continuons à pied vers le sommet admirer le paysage alentours. Petite visite guidée des lieux, notamment des ruines du temple de Mercure et du hall d'accueil de la station météorologique, transformé en mini musée. Puis il est temps d'aller se rafraîchir et nous nous retrouvons attablés au bistrot du sommet. De par le monde, le phénomène est connu, plus on s'élève en altitude, plus la température diminue. Hélas, pour le prix des prestations de services, c'est l'inverse, au moins ! Ainsi, en Auvergne, le prix de l'eau de source des montagnes omniprésentes atteint des sommets.
 

2015 Perigord Auvergne JPL Puy de Dome 2015 Perigord Auvergne JPL Panoramique des Domes 2015 Perigord Auvergne JPL Crateres
Puy de Dôme Train Panoramique des Dômes Vue du sommet du Puy de Dôme

 

Photo de groupe
 

De retour au Relais des Puys, c'est le moment de l'épreuve obligée, la photo de groupe. C'est là que l'on mesure l'emprise des animateurs de région sur leurs ouailles. Pari gagné au terme d'un quart d'heure d'efforts et dans un désordre de circonstance, les grands devant et les petits derrière. On découvre « l'instantané suisse » plus long que « la pause française ». Tout le monde se prépare, position de plage et ventre rentré, déhanchement étudié et sourire de circonstance. L'image est dans la boîte, l'apéritif peut enfin être servi.

Le président du club nous fait l'honneur de sa présence et nous gratifie d'un discours qui restera dans les mémoires, c'est le plus court que l'on n'ait jamais entendu. Merci Georges !

Encore un dîner auvergnat, décidément nos amis auront découvert toute la cuisine locale, plutôt roborative, en dépit d'une température qui ne baisse guère. C'est l'anniversaire de notre ami Adrien, un vétéran de notre club qui n'a jamais manqué un Event et ils ont été nombreux ! Qu'offrir à un Suisse si ce n'est un couteau auvergnat ! Bravo Adrien. Nous avons aussi eu la chance d'accueillir de nouveaux membres venus de la proche Ardèche.

Une bonne nuit au terme de cette superbe journée de samedi et nous sommes en pleine forme pour un beau et chaud dimanche.

 
Orcival


Après quelques kilomètres de jolies routes agrémentés d'un détour au fond d'une belle vallée perdue, nous voici à Orcival, devant la basilique... Au-delà de son architecture romane et de ses trésors, l'église est très appréciée des visiteurs : il y fait frais et l'on peut s'y asseoir. Nous compatissons au désespoir de nos amis souvent venus de loin et qui avaient bien retenu une des opportunités majeures de cette étape : la chocolaterie n'ouvrira qu'après le départ des premiers arrivés à l'étape, ils sont chocolat !

2015 Perigord Auvergne JPL OrcivalBasilique d'Orcival

 

Quelques errements à la sortie d'Orcival conduisent à une profonde réflexion métaphysique sur le road-book. Ce cahier de route, c'est la spécialité incontournable de notre shérif, et rares sont ceux qui se lancent aujourd'hui dans la délicate rédaction d'un tel bréviaire, qui sert autant à vous perdre qu'à vous extirper de culs-de-sac imprévus. Cet opuscule est devenu un livre sacré, honni soit celui qui ose une critique, aussi légère ou justifiée soit elle. En cas d'écart avec la dure réalité, sachez que c'est toujours le road-book qui a raison, ah mais !

L'ascension du col de Guéry
 

Quel bonheur d'emprunter la petite route qui serpente vers le col de Guéry en traversant des hameaux typiques : La Gratade et Cros-Haut... De virage en virage, de pâturages ensoleillés en sombres sous-bois, on découvre progressivement les impressionnantes roches Tuilière et Sanadoire. Depuis le pied de ces dernières jusqu'au col, la pente traversant la forêt se met à grimper de manière vraiment abrupte avant de déboucher au grand soleil sur le vaste parking, heureusement pas trop encombré ce dimanche. On profite d'une vue qui s'étend sur des kilomètres. Les appareils photo crépitent.

 

Col de Diane

 

Retour aux voitures et le convoi s'ébranle en direction du col de la Croix-Morand dit aussi col de Diane, haut de ses mille-quatre-cents mètres. Petite pause au chalet du col où notre ami britannique nous a précédés à la tête d'un petit groupe et déjà payé les consommations ! Nous dévalons vers le fond de la vallée en direction de Besse. Nous longeons le lac Chambon, envahi comme à l'accoutumée par les touristes. Un peu plus loin, nous contemplons les ruines de l'impressionnante forteresse de Murol, perchée sur un piton.
 

2015 Perigord Auvergne JPL Guery 2015 Perigord Auvergne JPL Lac de Guery 2015 Perigord Auvergne JPL Col de Diane
Roches Tuilière et Sanadoire Lac de Guéry Col de la Croix-Morand
2015 Perigord Auvergne JPL Col de la-Croix Morand 2015 Perigord Auvergne JPL Lac Chambon 2015 Perigord Auvergne JPL Murol
Col de la Croix-Morand Lac Chambon Château de Murol

 

Pèlerinage à Besse
 

La route nous conduit jusqu'à Besse-en-Chandesse, haut-lieu du tourisme auvergnat. Fins observateurs des marchés spéculatifs, les marchands du temple ne s'y sont pas trompés. Déambulez dans les vieilles rues de Besse et vous comprendrez pourquoi. Plus un rez-de-chaussée sans échoppe, plus une place sans sa terrasse envahissante, plus une impasse du passé sans avenir. Si Besse avait été plus étendue, son commerce se serait dispersé comme à Lourdes. En Auvergne, vous bénéficiez d'un concentré inégalé à ce jour. Attention quand même à la concurrence du Mont-Saint-Michel !

Un terrible duel rend son impitoyable verdict : Besse bat Lourdes dans les prolongations. La maison natale du shérif attire plus de fidèles que la célèbre grotte. Les membres du Triumph Club de France savent rendre l'hommage dû à l'illustre natif de Besse : ils organisent une petite cérémonie spontanée, pleine d'émotion. Même quelques curieux s'associent à cette manifestation, mais ils ont la délicatesse de ne pas poser de questions. La notoriété de notre ami nous étonnera toujours.

 

2015 Perigord Auvergne JPL Besse Autos 1 2015 Perigord Auvergne JPL Besse Autos 2 2015 Perigord Auvergne JPL Besse Autos 3
2015 Perigord Auvergne JPL Besse Fontaine 2015 Perigord Auvergne JPL Besse Homage 2015 Perigord Auvergne JPL Besse Restaurant
  Besse-en-Chandesse


Distinction

La race serait-elle menacée ? Voici que les shérifs sur la défensive envisagent de s'entraider. Le calife du bordelais tient à honorer ses confrères auvergnat et périgourdin, peut-être dans l'attente d'un geste en retour, allez savoir ! Voici notre Patrice régional promu au titre envié de champion de la bourrée auvergnate. Ses assesseurs de bourrée ne peuvent décliner un tel honneur, d'abord Alain pour son efficace organisation et sa faconde, ensuite Jean-Pierre d'Orcival, pour sa gentillesse habituelle, pudiquement masquée par une opposition de principe, heureusement volatile.

Bien qu'ils connaissent bien leur région, les six équipages auvergnats apprécient cette sortie. La cohabitation de notre shérif avec un autre Patrice nous vaut de grands moments de mauvaise foi ubuesque, de terribles affrontements, qui renforcent une amitié sans faille. Mais il est vrai que pour les nouveaux membres, ces joutes oratoires, brutales et câlines à la fois, peuvent surprendre.
 

À bientôt
 

Avant de rejoindre leurs pénates, souvent assez éloignées, tous les participants nous font part du plaisir qu'ils ont pris à piloter leur vieille anglaise sur jolies routes d'Auvergne. Ils sont très satisfaits du programme et des sites visités, particulièrement ceux qui n'étaient jamais venus dans ce beau pays. Il est vrai que le temps nous a gâtés. Cela nous confirme que les sorties en Auvergne seront toujours les bienvenues et bien entendu, le Triumph Club de France s'attachera à en organiser d'autres.

Bravo à nos organisateurs qui ont grandement contribué au succès de cette belle sortie interrégionale. Merci et à bientôt.

 

Un diaporama original

 

Vous pouvez consulter le diaporama réalisé par Didier Ortiz

0000 Diaporama


 

 

 
Imprimer Envoyer

Le Périgord en Auvergne

 

Sortie interrégionale

du vendredi 3 au dimanche 5 juillet 2015

Diaporama proposé par Paul Benz

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

2015 Perigord Auvergne PB (2) 2015 Perigord Auvergne PB (1) 2015 Perigord Auvergne PB (3) 2015 Perigord Auvergne PB (7)
2015 Perigord Auvergne PB (6) 2015 Perigord Auvergne PB (5) 2015 Perigord Auvergne PB (4) 2015 Perigord Auvergne PB (9)
2015 Perigord Auvergne PB (8) 2015 Perigord Auvergne PB (12) 2015 Perigord Auvergne PB (10) 2015 Perigord Auvergne PB (11)
2015 Perigord Auvergne PB (14) 2015 Perigord Auvergne PB (13) 2015 Perigord Auvergne PB (15) 2015 Perigord Auvergne PB (19)
2015 Perigord Auvergne PB (20) 2015 Perigord Auvergne PB (18) 2015 Perigord Auvergne PB (17) 2015 Perigord Auvergne PB (16)
2015 Perigord Auvergne PB (21) 2015 Perigord Auvergne PB (23) 2015 Perigord Auvergne PB (24) 2015 Perigord Auvergne PB (22)

 


 

 

 
Imprimer Envoyer

2015 Interregionale Poitou Bordelais Charente a SaintesCharente et Charente Maritime

 

Visite de deux sites hauts en histoire


samedi 11 et dimanche 12 avril 2015

par Christian Campion

  

Cliquez sur les images pour les agrandir.       

2015 Interregionale Poitou Bordelais La Rochefoucauld 2015 Interregionale Poitou Bordelais Brouage
Château de La Rochefoucault Citadelle de Brouage

 

Sous un temps maussade, mais non pluvieux, nous nous sommes fixés rendez-vous au pied du château de Chalais en Charente. Par coquetterie, mais surtout à cause de nos anciennes qui sont parfois sujettes à de petits soucis mécaniques, nos amis bordelais sont arrivés avec un très léger retard et en ordre dispersé.

Le temps de faire l'appel et vu les rendez-vous pris pour le déjeuner, nous n'avons pas suivi l'itinéraire prévu, mais les routes prises nous ont permis de découvrir de très jolis paysages, des villages mignons comme tout et des demeures somptueuses. Il faudra refaire ce circuit afin de mieux apprécier cette partie sud de la Charente.

Arrivés à La Rochefoucauld, nous avons déjeuné dans un restaurant très sympathique situé au pied du château. Que cela soit au niveau du cadre, du personnel dynamique et efficace et de la qualité de la cuisine, l'ensemble des convives a largement aimé. Les conversations ont été chaleureuses et animées, ce qui a permis à ceux qui ne se connaissaient pas de pouvoir s'apprécier. Certains n'ont pas compris pourquoi un Boeing 747 a été durant un moment au centre de la conversation... Ensuite, nous avons visité le château, guidés et bénéficiant de l'exposé très intéressant de l'habitante des lieux.

 

2015 Charentes Bordelais 1 2015 Charentes Bordelais 2

 

Enrichis de ces pages d'histoire, nous devons prendre la route pour la ville de Saintes. Avec beaucoup de regrets, mais plein de promesses, nous nous sommes séparés, certains bordelais ne pouvant poursuivre le périple.

Arrivés à l'hôtel à Saintes, nous posons les valises et nous faisons une courte découverte de la ville chargée d'histoire, là aussi, il faudra revenir compléter. Un petit resto plein de charme à proximité de l'hôtel nous a permis de terminer cette journée de façon très conviviale.

 

2015 Charentes Bordelais 3 2015 Charentes Bordelais 4

 

Le lendemain matin, un équipage local vient nous rejoindre pour passer le dimanche avec nous. Après un petit-déjeuner réconfortant, cap sur la citadelle de Brouage. Cette citadelle, située à proximité de Marennes, bien connue pour ses huitres, a été un haut lieu du commerce du sel, grâce à son port. Au fil des ans, l'anse où est cette citadelle s'est ensablée et elle a perdue tout intérêt. Abandonnée, Brouage a repris vie depuis 1982 ! C'est la ville natale de Samuel de Champlain, fondateur de la ville de Québec. Midi étant passé, nous nous sommes rapprochés du restaurant situé dans la citadelle.

 

2015 Charentes Bordelais 5 2015 Charentes Bordelais 7 2015 Charentes Bordelais 6

 

Après le repas, nous avons pris la route longeant la côte de l'océan, puis celle le long de l'estuaire, pour nous quitter face aux vignobles du Médoc, mais ceci est une autre histoire...

  


 

 
Imprimer Envoyer

2014 Interregionale Aquitaine 00 Bandeau

Sortie interrégionale en Aquitaine

 
Régions Bordelais et Poitou-Charentes

samedi 4 et dimanche 5 octobre 2014

par Martine Campion

 

Cliquez sur les images pour les agrandir.

 

2014 Aquitaine Voitures SiteCe week-end des 4 et 5 octobre, première sortie interrégionale des régions Bordelais et Poitou-Charentes avec quatre 4 équipages : Triumph TR2, TR3A et deux TR4A IRS.

Samedi, rendez-vous 9 heures à Chalais-en-Charente, pour une visite du château. Merci, Monsieur Yves Lecoq de restaurer notre patrimoine et de nous permettre d'en profiter. Après passage du rare pont-levis qui fonctionne encore, direction Pillac où nous attendaient nos amis anglais du Manoir de Longeveau : une entente cordiale en petit comité.

Mais « timing is timing », nous repartons à travers la belle campagne charentaise pour visiter les chais de Rémy-Martin. Une guide très sympa, rien que pour nous ! Et, bien sûr, la visite se termine par une dégustation. Nous en avons tous bien profité, mais avons bu avec modération. En revanche, les TR marchent mieux avec du Cognac dans le coffre… Les narines encore émoustillées par le breuvage divin, nous prenons la direction de Roullet-Saint-Estèphe, pour notre soirée-étape à « la Vieille Etable ». Merci à Christine pour le très bon repas et le copieux petit-déjeuner.

2014 Aquitaine Groupe SiteDépart le dimanche matin en mettant le cap à l'ouest, pour retrouver le soleil après une nuit de déluge, quelle chance, même si la température a bien chuté. Nos anciennes étant, comme vous le savez tous, imprévisibles et capricieuses, nous perdons Michel et Francine de la région Périgord, car la voiture chauffant par intermittence. Ils se sont arrêtés, le pot d’échappement s’est « déboité » et ils ont eu besoin d'un pont à Pons !

Un autre pont nous a transbordés à Rochefort, au dessus de la Charente, avant que nous ne prenions la direction de Marennes, via une petite route traversant l’étonnante citadelle de Brouage.

Au restaurant, nous attendait une TR3A de Saintes qui avait pris connaissance de notre sortie sur le site du Triumph Club de France. Ce fut très sympa de discuter pendant le repas et de convaincre ce futur membre potentiel. Nous les avons abandonnés à Marennes et nous nous sommes quittés à Barbezieux pour rentrer chacun vers son domicile à regret.

Le temps magnifique et l'ambiance chaleureuse ont fait de week-end une promenade bien agréable. Espérons que pour la prochaine sortie de plus nombreux équipages nous rejoindrons et pourrons ainsi profiter d'autres découvertes régionales.

 

2014 Aquitaine Chateau 0 2014 Aquitaine Chateau 1 2014 Aquitaine Chateau 2 2014 Aquitaine Chateau 3  
2014 Aquitaine Chateau 4 2014 Aquitaine Chateau 6 2014 Aquitaine Chateau 7 2014 Aquitaine Chateau 8  
2014 Aquitaine Chateau 5 2014 Aquitaine Voitures 1 2014 Aquitaine Restaurant 1 2014 Aquitaine Ruine 1  
2014 Aquitaine transbordeur 2 2014 Aquitaine Transbordeur 1 2014 Aquitaine Transbordeur 3 2014 Aquitaine Transbordeur 5  
2014 Aquitaine Transbordeur 6 2014 Aquitaine Mer 1 2014 Aquitaine Mer 2 2014 Aquitaine Voitures 2  

 


 

 
Imprimer Envoyer

2014 Berry Sancerrois

2014 Berry Blason Bourgogne

2014 Berry Blason Auvergne2014 Berry Blason Champagne8ème Triumph Auvergne Tour

Un petit tour dans le Berry


28 et 29 juin 2014

par Jean-Paul Lamy

Cliquez sur les images pour les agrandir.
 

2014 IR Berry CapotsA l’évidence, sa province est trop petite pour notre vénéré shérif, éminent organisateur de ce 8ème Auvergne Tour. Voilà qu’il nous entraîne au cœur du Berry, avec la complicité de ses pairs de Bourgogne et de Champagne. Le programme est bien attractif et le mot Sancerre recèle sans aucun doute un effet magique, allez savoir pourquoi ? On voit ainsi arriver des amis accourus d’autres régions : Ile de France, Provence-Méditerranée, Rhône-Alpes, Touraine et même Helvétie. Finalement, ce sont vingt-trois équipages qui ont répondu à l’appel.

2014 IR Berry Kyriad ParkingVendredi soir, sur le parking de l’hôtel Kyriad Sud de Bourges, le ciel est bien bas mais la pluie a cessé. Les dernières Triumph arrivent, capote et « side-screens » bien en place. La plupart des décapotables barbotent dans les flaques, d’autres plus originales voyagent en première classe, juchées sur de splendides remorques de cirque. Aussitôt déchargées de leur plateau, les belles sont immédiatement soustraites aux regards inquisiteurs et pudiquement voilées sous une burqa intégrale.

Une météo plutôt capricieuse, c’est presque devenu une habitude ces dernières années. Ces giboulées de printemps plutôt attardées sont l’occasion rêvée de rappeler aux Anglais qu’il leur reste quelques progrès à faire en matière d’étanchéité et de visibilité. Cela explique peut-être pourquoi beaucoup de leurs Triumph sont équipées de sièges « baquets ». Et dire que Sylvain n’a pas amené la boutique du club, plus précisément les parapluies qui se seraient si bien vendus ! Heureusement, de belles éclaircies nous font découvrir des horizons insoupçonnés.

2014 IR Berry BurqaL’apéritif tant réclamé est finalement servi en terrasse. On célèbre les retrouvailles, on exhume des souvenirs de campagnes triomphantes. S’il y avait bien un unique participant roulant en solitaire, un équipage est venu à trois : le conducteur, sa passagère et leur inséparable « Yorkshire » format « boîte-à-gants », assez calme au demeurant, mais plutôt bruyant dès que quelqu’un s’amuse « bêtement » à le contrarier. Cela vous fait-il penser à quelqu’un que nous apprécions tous ?

Têtue comme une ânesse berrichonne, une TR7 plus noire que noire, venue des profondeurs de l’Allier, refuse tout service une fois arrivée à destination. Tous les hommes présents se précipitent sous les atours relevés de la belle anglaise pour donner un avis plus ou moins éclairé sur l’allumage défaillant et proposer une aide désintéressée. Pour une arrivée en fanfare, c’est la batterie qui fait défaut !

Avant le dîner, notre nouveau président fraichement élu et notre vieux briscard de shérif présentent le programme du lendemain, puis chacun regagne sa chambre. La nuit est calme, l’exiguïté des lieux interdisant définitivement toute fantaisie. Pendant ce temps, quelques inconditionnels du ballon rond veillent tard, otages de leur addiction, une compétition importante aurait lieu, paraît-il, dans un pays lointain.

Samedi de bonne heure, après le petit déjeuner des équipages et la vérification des niveaux, c’est le départ vers le domaine de « La Rossignole », perdu dans les collines du Sancerrois. Nous y attendons assez longtemps quelques équipages définitivement hermétiques à la précision chirurgicale du road-book et partis « jardiner » gaiement dans le vignoble.

2014 IR Berry CooperativeLes viticulteurs du domaine sont intarissables sur leur métier, que dis-je, sur leur art. C’est extrêmement instructif, souvent inédit, parfois inattendu, toujours passionnant. Venu en voisin, un producteur de crottin de Chavignols nous dévoile sa vie passionnante auprès de ses chèvres. Mais trêve de discours, c’est l’heure de la dégustation tant attendue : vins blancs, rosés, et rouges de Sancerre et de Menetou-Salon, sans oublier les incontournables crottins ! Puis c’est la ruée sur les achats, c’est pire que l’ouverture des soldes. Seule l’exiguïté du coffre des Triumph met un frein à la fièvre acheteuse qui a contaminé notre groupe.

Il est temps de rallier le lieu du déjeuner. Les paresseux du road-book se tapissent en embuscade au débouché du domaine, espérant repérer et suivre un poisson pilote fiable. Cette race de navigateurs crédibles est malheureusement en voie de disparition, certains l’apprennent à leurs dépens.

 

2014 IR Berry Les Barreaux 2014 IR Berry Coq 2014 IR Berry Cochons 2014 IR Berry Les Barreaux Restaurant

 

Le soleil est revenu. Isolée au bout d’une longue allée, loin des routes fréquentées, la ferme des Barreaux est un enchantement à tous points de vue. D’abord nous découvrons des animaux exotiques, rares, incroyables même, vivant là en liberté. C’est le cas d’un splendide coq multicolore en uniforme de parade, de poules à la robe atypique, de deux petits cochons apprivoisés bien apeurés. Le cadre, l’accueil et le service de la ferme des Barreaux sont un véritable bonheur. La qualité des mets n’est pas en reste. Tous les participants parleront encore longtemps et avec émotion du confit de canard divin, de son accompagnement sublime, de la tarte inoubliable.

2014 IR Berry LinardRepus, tous les équipages quittent le Sancerrois pour retourner dans le Berry. Les organisateurs nous ont recommandé de visiter en chemin un site original : la « cathédrale » de Jean Linard. Pour d’aucuns, culturellement corrects et fiers de leur image d’amateurs éclairés, c’est du grand art qui confine au génie. Pour d’autres, c’est tout simplement le délire non canalisé d’un obsédé du carrelage cassé, peut-être même conscient de sa supercherie, bref un client de choix pour les psys. Décidément, l’art moderne est loin de faire l’unanimité. La preuve, quelques Triumph ralentissent bien et jettent un œil, mais redoutant le pire, ne s’arrêtent surtout pas.

Retour vers Bourges. Les voitures traversent la forêt de Ménetou. La voûte de verdure est si dense que l’on croit qu’il fait déjà nuit. La pluie menaçante est repartie de plus belle : remontage de capote à la hâte pour les plus optimistes et pour tous, contemplation lénifiante du ballet saccadé des essuie-glaces et ouverture de la chasse à la buée.

Le soir, les organisateurs nous proposent un remake du Triumph Event, format province : une soirée de gala « light ». Remerciements et « gratulations » en tous genres, remise de prix sur des critères opaques que personne ne comprend mais qu’importe, c’est la bonne humeur générale. Le président rappelle le rôle essentiel joué par le discret régional de l’étape dans la préparation de cette fête. Merci donc à notre ami « berruyer » Patrick. Enfin, tiens, tiens, le président fait aussi appeler la serveuse afin de lui remettre une plaque de Rallye en souvenir…

 

2014 IR Berry Organisateurs 2014 IR Berry Road Book 2014 IR Berry Toblerone

 

Puis c’est la séquence émotion. Deux présidents, l’ancien et le nouveau, rappellent le rôle déterminant joué depuis des lustres sur des kilomètres et des milles par Patrice dans l’élaboration des Road-books. Ce spécialiste pointilleux et incontesté du « TDSLRP » (1), les connaisseurs apprécieront, reçoit le diplôme extrêmement sélectif et envié de Grand Connétable du Road-Book.

Et là, ô surprise, nos amis helvètes décident de prendre de façon éclatante une revanche spectaculaire qu’ils mijotaient sournoisement. Ils n’ont pas oublié que lors d’une sortie interrégionale précédente leur beau cabriolet MGB, d’un vert indéfinissable que seuls des anglais osent imaginer, avait reçu le prix de la couleur la plus « improbable », quelle litote ! Pour venger cet affront, ils nous offrent une tablette « Toblerone », mais pas n’importe laquelle, une énorme barre de chocolat XXXL de plus de quatre kilos : la vengeance est un plat qui se mange froid, mais si délicieux ! Il faut pas mal de temps, de patience et d’adresse pour dépecer le considérable échantillon du savoir-faire suisse.

Dernière nuit et dernier petit déjeuner à l’hôtel Kyriad avant de se rendre au cœur de la vieille ville de Bourges. Le grand parvis pavé de la cathédrale, fermé à la circulation, s’ouvre exceptionnellement pour accueillir la cohorte multicolore des Triumph. Quel spectacle de les voir alignées devant l’édifice du XIIIème siècle ! Le soleil est de retour et les photographes s’en donnent à cœur joie.

2014 IR Berry Parvis 1 2014 IR Berry Parvis 2 2014 IR Berry Parvis 3

 

2014 IR Berry Vitraux2014 IR Berry CathedraleNous nous séparons en deux groupes pour visiter la cathédrale et la ville haute. Les commentaires de notre guide sont clairs et bien appropriés. Notre ami Yves, dont l’érudition nous étonne toujours, apporte quelques informations complémentaires. Nous demeurons tous béats d’admiration devant les merveilleux vitraux séculaires, miraculeusement préservés des outrages du temps et des guerres. Nous apprenons la splendeur passée de la ville : Bourges a été capitale de la grande Aquitaine, allant des Pyrénées à la Loire, puis capitale du royaume de France, avant de devenir la préfecture assez tranquile que nous arpentons aujourd’hui. Nous sommes agréablement surpris par le charme des petites rues et des anciennes maisons à colombage. Lorsqu’on traverse la ville basse de Bourges en voiture, on ne peut deviner le caractère si particulier de la ville haute, à l’abri de ses remparts ancestraux.

2014 IR Berry Groupe

2014 IR Berry Vieux Moulin RoueL’heure tourne. Il faut quitter le parvis de la cathédrale en franchissant, voiture après voiture, la bite escamotable qui ne demande qu’à se relever. Heureusement, le shérif et sa chère épouse se chargent de donner le tempo. Le convoi s’ébranle ainsi lentement vers Saint-Germain-du-Puy, aux portes de Bourges, où nous sommes attendus pour déjeuner.

Le Vieux Moulin est un endroit magnifique, avec son parc, son bief, ses eaux tranquilles et la grande roue qui ne demande qu’à tourner. Après un apéritif local, nous déjeunons bien au calme, protégés par la terrasse couverte qui nous est réservée. Le repas est à la hauteur de la réputation de l’endroit, bravo et merci à ceux qui ont su dénicher un restaurant d’une telle qualité, si sympathique et bien adapté pour clore cette belle sortie interrégionale.

  

2014 IR Berry Vieux Moulin 1 2014 IR Berry Vieux Moulin 2 2014 IR Berry Vieux Moulin 3

 

Un dernier mot très, très bref du président, c’est tout à son honneur, quelques annonces de Willy, notre nouveau responsable de la communication tout récemment intronisé, puis la fête et les quelques averses se terminent ensemble. Ce sont les embrassades de rigueur et chacun reprend sa route, en attendant une autre sortie tout aussi réussie.

0000 Equipages

 

(1)  TDSLRP : Comprendre « Tout Droit Sur La Route Principale » et surtout pas « Tourner à Droite Sur Le Rond-Point ».
Pour nos amis anglophones : convertir « TDSLRP » en « SOTMR » c'est-à-dire « Straight On The Main Road ». Evident, non ?


 

 
«DébutPrécédent1234567SuivantFin»

Page 4 sur 7

© Triumph Club de France- Association à but non lucratif - Loi de 1901 - Logiciel Joomla 1.5.26 - Licence GNU/GPL           V02.5